L’an­ti­sèche de phy­sique

GP Racing - - Technique -

• Si on ap­plique un « mo­ment » (couple de forces) à un corps en ro­ta­tion ra­pide, son axe de ro­ta­tion va pi­vo­ter per­pen­di­cu­lai­re­ment à la di­rec­tion de ce « mo­ment ». • In­ver­se­ment, pour faire pi­vo­ter l’axe de ro­ta­tion d’un corps en ro­ta­tion ra­pide, il faut lui ap­pli­quer un « mo­ment » per­pen­di­cu­laire à la di­rec­tion de pi­vo­te­ment. • Ce « mo­ment » (gy­ro­sco­pique) est pro­por­tion­nel à la vi­tesse de ro­ta­tion du disque (ou du cy­lindre) et à la vi­tesse de pi­vo­te­ment de l’axe. • Si on in­verse le sens de ro­ta­tion, on in­verse le sens du « mo­ment » à ap­pli­quer pour ob­te­nir un même mou­ve­ment de pi­vo­te­ment. • Si deux gy­ro­scopes, dont les axes sont pa­ral­lèles (et qui tournent dans le même sens), sont as­su­jet­tis à pi­vo­ter en­semble, les « mo­ments » gy­ro­sco­piques re­la­tifs à ce pi­vo­te­ment se­ront de même sens et s’ajou­te­ront. • Si deux gy­ro­scopes, dont les axes sont pa­ral­lèles (mais qui tournent en sens in­verses), sont as­su­jet­tis à pi­vo­ter en­semble, les « mo­ments » gy­ro­sco­piques re­la­tifs à ce pi­vo­te­ment se­ront de sens op­po­sés et se re­tran­che­ront. • L’ef­fet gy­ro­sco­pique ne concerne que des vi­tesses an­gu­laires (vi­tesse de ro­ta­tion au­tour de l’axe, vi­tesse de pi­vo­te­ment de l’axe) et des « mo­ments ». Pour cette rai­son, quand deux ef­fets gy­ro­sco­piques s’ajoutent ou se re­tranchent, la dis­tance sé­pa­rant les deux axes n’a au­cune im­por­tance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.