KA­WA­SA­KI EN GRANDS PRIX UN AUTRE TEMPS

GP Racing - - Mag - Par VB. Pho­tos ar­chives JAM et MR.

Si la mo­to ne re­pré­sente qu’une pe­tite part des ac­ti­vi­tés de Ka­wa­sa­ki, la com­pé­ti­tion et sur­tout, les Grands Prix ne sont clai­re­ment pas une prio­ri­té. De­puis les titres en moyennes cy­lin­drées au dé­but des an­nées 80, la firme ja­po­naise n’a plus ja­mais brillé en ca­té­go­rie reine. Re­tour sur une his­toire d’amour com­pli­quée.

Des quatre construc­teurs ja­po­nais, Ka­wa­sa­ki est le moins per­for­mant en Grands Prix. Avec 9 titres mon­diaux toutes ca­té­go­ries confon­dues, on est loin de Su­zu­ki ( 15), Ya­ma­ha ( 35) et sur­tout, Hon­da ( 63). De plus, la fi rme ba­sée à Kobe ne s’est ja­mais im­po­sée en ca­té­go­rie reine. Il au­ra fal­lu at­tendre 20 ans après la créa­tion des Grands Prix pour voir le pre­mier titre mon­dial de Ka­wa­sa­ki. Seize ans après la sor­tie de sa pre­mière mo­to, Ka­wa­sa­ki glane le titre en 125 cm3 en 1969 avec Dave Sim­monds. Le pi­lote bri­tan­nique sur­vole la sai­son avec 8 vic­toires sur les 11 courses dis­pu­tées cette an­née- là. Mais la réus­site est de courte du­rée puisque l’an­née sui­vante, Sim­monds ne s’ad­juge qu’une seule vic­toire. En oc­tobre 1972, Dave Sim­monds dé­cède au cours d’un in­cen­die dans le pad­dock en al­lant por­ter se­cours à Jack Find­lay dont

Les titres de Ka­wa­sa­ki en Grands Prix

1969 : Dave Sim­monds (125) 1978 : Kork Bal­ling­ton (250 et 350) 1979 : Kork Bal­ling­ton (250 et 350) 1980 : An­ton Mang (250) 1981 : An­ton Mang (250 et 350) 1982 : An­ton Mang (350) la ca­ra­vane est en feu. Ka­wa­sa­ki n’en­gage en­suite plus au­cune ma­chine jus­qu’en 1977 avec une équipe an­glaise qui fait rou­ler Mick Grant et Bar­ry Ditch­burn en ca­té­go­rie 250 cm3. Deux équipes re­pré­sentent Ka­wa­sa­ki en Grands Prix en 1978 avec no­tam­ment le Team Life qui s’ad­juge les ser­vices de Kork Bal­ling­ton. Le pi­lote sud- afri­cain a dé­jà une bonne ex­pé­rience des GP et signe la pre­mière vic­toire de Ka­wa­sa­ki en 350 cm3 en Au­triche sur le cir­cuit de Salz­bur­gring. Bal­ling­ton et Gregg Hans­ford mul­ti­plient en­suite les vic­toires en 250 et en 350. Bal­ling­ton est sa­cré en 350 après sa vic­toire à Sil­vers­tone le 6 août 1978. Il doit at­tendre le 17 sep­tembre et le GP de Ri­je­ka en You­go­sla­vie pour rem­por­ter le titre 250 de­vant son co­équi­pier Hans­bord. In­té­grés dans un team of­fi ciel, les deux pi­lotes ter­minent éga­le­ment aux deux pre­mières places en 250 en 1979 avec tou­jours un avan­tage pour le Sud- Afri­cain qui s’oc­troie éga­le­ment le titre en 350. La Ka­wa­sa­ki 250 avec son bi­cy­lindre 2- temps est in­dis­cu­ta­ble­ment la ma­chine à battre.

35 ANS DE DI­SETTE EN GRANDS PRIX

La fi rme ja­po­naise signe un tri­plé en 1980 avec le titre pour l’Al­le­mand An­ton Mang ( au gui­don d’une ma­chine pri­vée) de­vant Kork Bal­ling­ton et le Fran­çais Jean- Fran­çois Bal­dé. En 1981, Bal­dé et Mang sont en­ga­gés of­fi ciel­le­ment en 250 et 350 alors que Bal­ling­ton et Hans­ford le sont en 500, mais avec moins de réus­site, le pre­mier ter­mi­nant l’an­née au 8e rang ( avec un po­dium à Ima­tra) et le se­cond se bles­sant avant la sai­son pour se re­ti­rer dé­fi ni­ti­ve­ment des Grands Prix quelques mois plus tard. De son cô­té, An­ton Mang signe le dou­blé en 250 et en 350 avec

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.