LE TURN 3 DE SE­PANG

GP Racing - - Décryptage - Par Jean-Ai­gnan Mu­seau. In­fo­gra­phie Laurent Hin­dry­ckx.

Long droit, le Turn 3 du cir­cuit de Se­pang a été ren­du my­thique par les longues glisses de Ca­sey Sto­ner ou Va­len­ti­no Ros­si. C’est l’un des rares vi­rages où l’on ne freine pas avant d’ac­cé­lé­rer.

C’ est un vi­rage sym­pa pour un pi­lote. On y rentre en quatre et on passe la cinq sans ja­mais cou­per les gaz, constate Lo­ris Baz. C’est aus­si un en­droit où Ca­sey Sto­ner a ef­fec­tué quelques glisses lé­gen­daires. » Le long droit – troi­sième vi­rage du cir­cuit ma­lais de Se­pang – cor­res­pond éga­le­ment à un en­droit où les pi­lotes ne touchent pas aux freins quand ils y entrent. Com­man­dé par un vi­rage sec à droite, qui suc­cède à ce­lui qui clôt la ligne droite de dé­part, il com­mence par une longue des­cente qui s’achève au point de corde pour of­frir une sor­tie sur une courte ligne droite en mon­tée. « Au gui­don, on ne sent pas la des­cente tant que ça va vite, ex­plique le double cham­pion du monde de Moto2, Jo­hann Zarco. On monte les rap­ports à par­tir de la se­conde jus­qu’en qua­trième, voire la cin­quième. On pro­fi te du fait que l’ar­rière pa­tine pour ins­crire la mo­to au point de corde. En re­vanche, en Moto2 – con­trai­re­ment au MotoGP –, on évite d’uti­li­ser les vi­breurs qui sont tel­le­ment gros qu’ils ra­len­tissent la mo­to. Pour la sor­tie, il y a deux op­tions de do­sage des gaz pour par­tir dans une longue glisse ou au contraire conte­nir la poi­gnée pour gar­der un maxi­mum d’ef­fi ca­ci­té ! » Ce­rise sur le gâ­teau, les tem­pé­ra­tures éle­vées ren­con­trées gé­né­ra­le­ment sur le cir­cuit ma­lais mettent en confi ance les pi­lotes quant à l’adhé­rence de leur roue avant et les poussent à l’at­taque. Mais si les chutes y sont rares, les dé­pas­se­ments le sont tout au­tant.

Il faut re­dres­ser la mo­to vi­ve­ment après le point de corde afin de pou­voir ac­cé­lé­rer en toute sé­cu­ri­té.

C’est une longue des­cente qui em­mène jus­qu’au point de corde. Beau­coup de pi­lotes uti­lisent la glisse de la roue ar­rière pour faire pi­vo­ter la mo­to le plus ra­pi­de­ment pos­sible.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.