RE­VOI­LÀ SMRZ

GP Racing - - News Gp Racing -

Il est dé­sor­mais cou­rant de voir des équipes in­ter­rompre leur col­la­bo­ra­tion avec leurs pi­lotes en cours de sai­son, la plu­part du temps faute de ré­sul­tats. C’est le cas du team Guan­da­li­ni Ra­cing qui dé­bute cette sai­son en World Su­per­bike avec le rookie Ric­car­do Rus­so au gui­don d’une Ya­ma­ha R1 pri­vée. Une as­so­cia­tion pé­rilleuse et qui n’a lo­gi­que­ment pas ré­col­té beau­coup de lau­riers lors de la pre­mière moi­tié de sai­son au point que les deux par­ties se sont sé­pa­rées. Le team ita­lien a alors choi­si un rem­pla­çant bien plus ex­pé­ri­men­té avec un cer­tain Ja­kub Smrz et ses 150 dé­parts en Su­per­bike. Le Tchèque, qui évo­lue ces der­nières an­nées au sein du Bri­tish Su­per­bike où il oc­cupe ac­tuel­le­ment la 18e place, a donc re­trou­vé à La­gu­na Se­ca un cham­pion­nat qu’il connaît bien pour y avoir dé­jà ob­te­nu cinq po­diums entre 2009 et 2012. Mais Smrz n’a sans doute pas la vitesse et la struc­ture pour jouer aux avant-postes, lui qui n’est pas par­ve­nu à ins­crire de points aux USA.

J’AI L’IM­PRES­SION QUE CE­LA NE POSE PAS TROP DE SOU­CIS À MI­CHAEL DUNLOP DE SA­VOIR QU’IL PEUT LAIS­SER SA VIE AU TT Ju­lien To­niut­ti, pi­lote fran­çais de course sur route

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.