2012

GP Racing - - Nicky Hayden Hommage/ -

pas ou­blié leur pre­mière ren­contre au Ja­pon, pour une séance d’es­sais. « Ni­cky est ar­ri­vé ha­billé comme un Amé­ri­cain, se souvient Va­len­ti­no. C’est une image dont je me sou­vien­drai tou­jours. On au­rait dit un pois­son qui se re­trou­vait hors de l’eau ! » Ros­si n’a pas, lui non plus, ou­blié le dé­noue­ment du cham­pion­nat 2006. « Une drôle de sai­son, rap­pelle- t- il. Pe­dro­sa l’avait fait tom­ber au Por­tu­gal et je m’étais re­trou­vé en tête du cham­pion­nat avec huit points d’avance. Au fi nal, il s’est pas­sé ce qu’il s’est pas­sé et il a ga­gné, mais être bat­tu par quel­qu’un que tu trouves sym­pa­thique, c’est un peu moins dur. » Va­len­ti­no se souvient aus­si du geste de Ni­cky à l’ar­ri­vée du Grand Prix de Va­lence qui scel­lait la dé­faite de l’Ita­lien face à Lo­ren­zo après la fa­meuse em­brouille de Se­pang. « Ni­cky est ve­nu près de moi, il avait vu que j’avais per­du. Il est res­té à mes cô­tés, il m’a don­né un peu de force. C’était beau, nor­ma­le­ment, ça n’ar­rive

Après le dirt-track, Hay­den passe à la vitesse. En 2002, il dé­croche le titre de cham­pion Su­per­bike US avec Hon­da. Pre­mière sai­son en MotoGP et pre­miers po­diums. Ici, à Phil­lip Is­land, avec Ros­si et Ca­pi­ros­si. En 2007, Ni­cky porte le nu­mé­ro 1 dans la fou­lée de son titre de cham­pion du monde. Avec Sto­ner chez Du­ca­ti. Tou­jours dis­po pour une in­ter­view. Der­nier po­dium à Je­rez avec la Des­mo­se­di­ci. De nou­veau équi­pier de Ros­si. Ni­cky re­trouve une Hon­da chez As­par, mais en classe Open. Une der­nière sai­son de Grands Prix avec l’équipe es­pa­gnole.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.