Droul­hiole 352 1973 : tech­nique aé­ro­nau­tique

GP Racing - - Rétro/ Expo 500 Gp -

En 1974, ce bi­cy­lindre ré­alé­sé à 352 cm3 afin de pou­voir rou­ler en ca­té­go­rie 500 était mon­té dans une très belle coque si­gnée Ber­nard Droul­hiole. À son gui­don, Pa­trick Pons a ter­mi­né qua­trième du Grand Prix de Bel­gique 1974. Guy Cou­lon : « Ce que fai­sait Droul­hiole était très bien fait pour l’époque. Dans la fa­mille des mo­no­coques, c’est de loin ce qui se fai­sait de mieux. C’était une jo­lie pé­riode pour les ar­ti­sans construc­teurs. Les par­tie- cycles d’ori­gine des com­pé­ti­tion- clients ja­po­naises, et par­ti­cu­liè­re­ment les sus­pen­sions, étaient plu­tôt moyennes. Il suf­fi sait de réus­sir un cadre, de mettre de bonnes sus­pen­sions et de bons freins, et tu avais tout de suite une bonne mo­to ! Celle- ci est pro­pre­ment réa­li­sée, saine. Plus tard, les Ja­po­nais se sont amé­lio­rés sur les pé­ri­phé­riques et sont de­ve­nus plus com­pé­ti­tifs. Ce qui a pro­vo­qué l’ex­tinc­tion na­tu­relle de la race des ar­ti­sans construc­teurs... »

MR.

La coque, conçue par l’in­gé­nieur aé­ro­nau­tique Ber­nard Droul­hiole, re­prend les tech­niques des ré­ser­voirs d’avion in­clus dans les ailes. L’au­to­col­lant Mo­to Re­vue d’époque rap­pelle que cette mo­to a été pi­lo­tée par Ch­ris­tian Bour­geois, alors jour­na­liste à

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.