Hon­da 3 RS V3 1985 : com­pacte

GP Racing - - Rétro/ Expo 500 Gp -

Suite à l’échec de la NR 500 – le quatre-temps à pis­tons ovales –, Hon­da sort ce V3 deux-temps à qui Fred­die Spen­cer offre un titre mon­dial dès sa pre­mière sai­son. Guy Cou­lon : « Comme la MV Agus­ta dix ans plus tôt, Hon­da a vou­lu une mo­to plus com­pacte, plus ra­mas­sée, plus lé­gère et éga­le­ment plus ef­fi cace. Je me sou­viens du choc lors­qu’elle est ar­ri­vée ; les deux échap­pe­ments ar­rière sor­taient sous la selle et l’échap­pe­ment du cy­lindre avant était en­rou­lé comme un co­bra sous le mo­teur. On se de­man­dait comment ça pou­vait fonc­tion­ner. La toute pre­mière ver­sion était d’une grande sim­pli­ci­té ; trois cy­lindres, trois cla­pets, trois car­bus et trois pots de dé­tente. En­suite est ar­ri­vé le sys­tème ATAC avec des chambres à vo­lume va­riable à l’en­trée des échap­pe­ments, mais seule­ment sur les cy­lindres ar­rière. Une mo­to sim­plis­sime et ef­fi cace. »

Râ­blée et fine, la RS V3 est très com­pacte. L’échap­pe­ment du cy­lindre avant est par­ti­cu­liè­re­ment bien in­té­gré. Le frei­nage avant est confié à un double disque acier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.