La Mon­tagne

GP Racing - - Rencontre -

J’aime les gros frei­nages de la Mon­tagne, c’est comme sur un cir­cuit court. L’en­droit que je pré­fère, c’est la 32e borne, le triple point de corde en des­cente vers le Win­dy Cor­ner. Mais je me suis fait une grosse frayeur à la 33e borne il y a deux ans, quand j’ai failli perdre l’avant. Je n’ai ja­mais frô­lé la chute d’aus­si près au TT. Je rou­lais comme un ma­lade et je suis sor­ti du vi­rage avant de com­prendre ce qui ve­nait de se pas­ser.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.