Bol d’Or 2000 : celle qui ne pas­se­ra ja­mais

GP Racing - - Rétrospective -

On avait des Ka­wa­sa­ki pour la qua­trième an­née. Bour­geois nous avait conseillé de mettre des bielles en ti­tane. Elles fai­saient deux courses puis on les chan­geait et ça fonc­tion­nait très bien. Ar­rive le Bol. Nous sommes en tête du cham­pion­nat et je dé­cide de mon­ter des bielles neuves alors que le jeu mon­té sur la mo­to n’a fait que la course vic­to­rieuse des 8 Heures d’Oschers­le­ben. J’en parle à Mi­chel (Guerre,l’homme de la mé­ca­nique au GMT,ndlr). Je réunis le bud­get – 2 000 francs à l’époque – pour ache­ter le ma­té­riel. Il y a sept mo­tos of­fi­cielles. À 6 heures du ma­tin, je suis au gui­don, je passe de­vant le pan­neau­tage et je vois “P1”. Nous sommes en tête du Bol. En tête du cham­pion­nat. T’ima­gines... Mais on n’a pas ga­gné le Bol. Quinze mi­nutes plus tard, le mo­teur cas­sait. Une bielle. On ter­mine vice-cham­pion du monde. La dé­cep­tion n’est ja­mais pas­sée...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.