(SANS RIEN PU­BLIER)

GQ (France) - - Coulisses -

Le 27 août, Arte dif­fuse L’en­lè­ve­ment de Michel Houel­le­becq, un ré­jouis­sant té­lé­film de Guillaume Ni­cloux. « J’ai été un otage as­sez cor­rect, mais le su­jet ce n’est pas moi, c’est ma fonc­tion d’écri­vain… », ex­pli­quait le ro­man­cier à l’avant-pre­mière. Ses trois « ra­vis­seurs », un bo­dy-buil­der, un cham­pion de free­fight et un gi­tan, es­saient de le convaincre « qu’ils sont in­té­res­sants, qu’ils mé­ritent de fi­gu­rer dans un ro­man », sus­ci­tant des dia­logues aus­si ubuesques qu’al­coo­li­sés. Dans l’es­sai Houel­le­becq éco­no­miste (le 3 sep­tembre chez Flam­ma­rion), Ber­nard Ma­ris ana­lyse les ro­mans de l’écri­vain. D’après l’édi­to­ria­liste de France In­ter, ils dé­montrent par­fai­te­ment en quoi « la glue qui freine vos pas, vous amol­lit, vous rend si triste et tris­te­ment mi­nable, est de na­ture éco­no­mique. » Pour lui, comme Bal­zac perme!ait de com­prendre la ré­vo­lu­tion in­dus­trielle et Or­well le to­ta­li­ta­risme, Houel­le­becq nous donne les clefs du post-ca­pi­ta­lisme. En­fin, on re­trouve Houel­le­becq le 10 sep­tembre au ci­né­ma dans NDE (Near Death Ex­pe­rience) de Gus­tave Ker­vern et Be­noît De­lé­pine (Le Grand Soir, Mam­muth). Un long mé­trage contem­pla­tif et sur­réa­liste dans le­quel il in­ter­prète un em­ployé de France Té­lé­com en te­nue de cy­cliste, sui­ci­daire, qui erre dans la cam­pagne pro­ven­çale. « Je ne suis pas si mé­con­tent de ma vie, et si je de­vais mou­rir au­jourd’hui je m’en fi­che­rais un peu », note l’écri­vain star qui tra­vaille néan­moins à un nou­veau ro­man.

HOUEL­LE­BECQ SU­PER­STAR

HOUEL­LE­BECQ ÉCO­NO­MISTE, de Ber­nard Ma­ris (Flam­ma­rion)

L’AMÉ­RIQUE RÉ­IN­VEN­TÉE

S’il ne pu­blie pas de livre, Houel­le­becq est le hé­ros de

Un film ra­di­cal si­gné du duo De­lé­pine/ Ker­vern.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.