« Je suis ni dans la di­ver­si­té, ni dans la co­hé­rence. Je suis dans le choix per­son­nel. »

LES NOU­VEAUX ÉDI­TEURS IL A DIT :

GQ (France) - - Coulisses -

For­ma­tion. Il a tâ­té du théâtre, du ci­né­ma, de la so­cio­lo­gie, de l’an­thro­po­lo­gie… avant de se lan­cer dans l’édi­tion en 2004. Mé­thode. Re­pé­rer dans les pré­faces et les notes de bas de page des bio­gra­phies de ses écri­vains fa­vo­ris des ré­fé­rences à des gé­nies in­con­nus. Mo­dèle. Pierre Fau­cheux, di­rec­teur artistique du Club fran­çais du livre, fon­dé en 1946. Comme lui, Bordes ac­corde une grande im­por­tance à l’as­pect es­thé­tique de ses ou­vrages : titre en re­lief, ty­po­gra­phie ori­gi­nale, pa­pier car­ton­né. Style. Sa­vam­ment né­gli­gé. Can­tine. La can­tine ou­vrière de Bègles, près de Bor­deaux, où il vit et tra­vaille. Pou­lain de la ren­trée. Il pu­blie Price, le pre­mier ro­man de Steve Te­sich, son au­teur-star.

DO­MI­NIQUE BORDES

Ka­roo,

FON­DA­TEUR D’AL­LA­RY ÉDITIONS • 40 ANS

For­ma­tion. D’abord lec­teur chez Flam­ma­rion, il de­vient di­rec­teur de col­lec­tion chez Hache!e Li!éra­ture, puis pa­tron de NIL, une fi­liale de Ro­bert Laffont – chez qui il si­gna quelques plumes de la ré­dac­tion de GQ. En 2013, il lance sa propre mai­son. Mé­thode. Sa­voir s’en­tou­rer. Ni­cole La!ès l’a re­joint comme

GUILLAUME AL­LA­RY

Steve Te­sich Avec 50 000 exem­plaires ven­dus, Ka­roo, por­trait sa­lué par la cri­tique d’un quin­qua be­don­nant, cy­nique et al­coo­lique, s’est im­po­sé comme le best-sel­ler de l’été 2012.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.