LA VOIX FRAN­ÇOISE COT­TA 64 ans

GQ (France) - - Courrier -

Ac­tua­li­té Bra­queurs, vio­leurs, as­sas­sins… Ces douze der­niers mois, elle a plai­dé vingt­quatre af­faires aux as­sises, sans ou­blier le quo­ti­dien des af­faires cor­rec­tion­nelles. Elle a no­tam­ment dé­fen­du le tueur en sé­rie al­le­mand Ul­rich Muens­ter­mann et l’un des ac­cu­sés du « gang des bar­bares ».

Faits d’armes Si elle re­con­naît être de­ve­nue plus fron­tale ces der­nières an­nées, la pas­sion de dé­fendre ne lui a ja­mais fait dé­faut. Son champ d’ac­ti­vi­té, le tré­fonds de l’âme hu­maine. Elle Signes par­ti­cu­liers En­fant, elle ac­com­pa­gnait au tri­bu­nal son avo­cat de père. C’est tout na­tu­rel­le­ment qu’elle a en­fi­lé la robe, mar­quée par l’ex­pé­rience pa­ter­nelle. Comme nombre d’avo­cates, elle pré­fère res­ter dis­crète sur ces dos­siers. Elle s’est op­po­sée à la lo­gique sé­cu­ri­taire du pré­cé­dent quin­quen­nat.

« Il faut dire ce que l’on pense

de l’ins­ti­tu­tion ju­di­ciaire. »

À GQ, été 2014

conseille avec ta­lent les in­dé­fen­dables, les monstres créés par la so­cié­té. Pour au­tant, elle ne dé­daigne pas le pé­nal fi­nan­cier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.