LES SHAM­POINGS MOUS­SANTS SONT-ILS PLUS EF­FI­CACES ?

GQ (France) - - Courrier -

Les sham­poings for­mant une mousse abon­dante et onc­tueuse ne sont rien d’autre qu’une trou­vaille mar­ke­ting des fa­bri­cants pour don­ner l’im­pres­sion d’un ne#oyage en dou­ceur. Or, c’est tout le contraire. Les com­po­sants chi­miques perme#ant à ces tex­tures d’être cré­meuses sti­mulent la sé­cré­tion de sé­bum qui graisse les che­veux et amènent à faire des sham­poings de plus en plus rap­pro­chés, presque quo­ti­diens, ce qui as­sèche le cuir che­ve­lu et en­traîne l’uti­li­sa­tion d’après-sham­poings et soins nour­ris­sants. Une ronde in­fer­nale.

Dus­tin Hoffmann se fait mous­ser dans Al­fre­do, Al­dre­do (1973)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.