L’HÉ­RI­TIER EM­MA­NUEL MAR­SI­GNY 43 ans

GQ (France) - - Courrier -

Ac­tua­li­té Il est l’un des avo­cats de la SNCF dans l’en­quête sur le dé­raille­ment mor­tel d’un train en gare de Bré­ti­gny-sur-orge en juillet 2013. Il dé­fend cols blancs, chefs d’états afri­cains et « droits­co ». Par­mi ses clients, le sul­fu­reux Téo­do­rin Ngue­ma Obiang, vi­ce­pré­sident de la Gui­née équa­to­riale, mis en exa­men dans l’af­faire des biens mal ac­quis. Il a ob­te­nu cet été l’an­nu­la­tion de la mise en exa­men pour as­sas­si­nat d’an­dré Bac­chio­lel­li que la jus­tice pré­sen­tait comme l’un des meur­triers de l’avo­cat An­toine Sol­la­ca­ro.

Faits d’armes Il dé­fend avec Ma­rieA­lix Ca­nu-ber­nard (n° 28 ) l’un des pro­ta­go­nistes d’une vaste af­faire de cor­rup­tion en Al­gé­rie aux ra­mi­fi­ca­tions in­ter­na­tio­nales. Par­mi ses clients, le dé­pu­té Ber­nard De­bré, pour­sui­vi par l’ordre des mé­de­cins, la pré­si­dence du To­go dans une af­faire d’es­cro­que­rie, un ba­ron du tra­fic de cannabis ex­tra­dé cet été de Grande-bre­tagne, la so­cié­té des courses de Com­piègne dans l’af­faire de l’hip­po­drome.

Signes par­ti­cu­liers Avec son ef­fi­ca­ci­té et sa dis­cré­tion, il in­carne sans doute le mieux l’hé­ri­tage d’olivier Metz­ner dé­cé­dé l’an der­nier, dont il avait été le pre­mier as­so­cié.

La citation « La mise en exa­men de mon client doit ré­pondre à une autre lo­gique ou à une autre vo­lon­té que celle de dé­cou­vrir les vé­ri­tables as­sas­sins d’an­toine Sol­la­ca­ro. » Au Monde, juin 2014

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.