L’IN­SOU­MIS OLIVIER MO­RICE 54 ans

GQ (France) - - Courrier -

Ac­tua­li­té Avo­cat de fa­milles de vic­times de l’a!en­tat de Karachi, dont le pro­cès, sans doute re­ten­tis­sant au vu des per­sonnes mises en cause – Bal­la­dur, Ta­kied­dine, Léo­tard – pour­rait avoir lieu au pre­mier se­mestre 2015… Dans ce!e af­faire, il met en cause Ni­co­las Sar­ko­zy et son en­tou­rage pour « vio­la­tion du se­cret de l’en­quête et de l’ins­truc­tion » et « vio­la­tion du se­cret pro­fes­sion­nel ». Il re­pré­sente aus­si des fa­milles de vic­times dans le pro­cès du crash du Rio-pa­ris et dans l’af­faire Me­rah. Il dé­fend Pierre Le­grand, un des ex-otages du Ni­ger, qui s’est re­tour­né contre son em­ployeur Are­va.

Faits d’armes Il a ob­te­nu ce!e an­née l’ac­qui!ement de la com­pagne d’un gou­rou et fait re­con­naître le dé­lit de « contrainte mo­rale ». Il s’est fait connaître en fer­raillant contre l’église de Scien­to­lo­gie qu’il a fait condam­ner l’an pas­sé pour « es­cro­que­rie en bande or­ga­ni­sée », une pre­mière. Il af­fronte sou­vent l’état dont il dé­nonce l’im­pli­ca­tion dans les dos­siers sen­sibles et a dé­jà fait condam­ner la France pour manque d’im­par­tia­li­té de la Cour de cas­sa­tion dans l’af­faire Bor­rel.

Signes par­ti­cu­liers Adepte du SMS à 7 h 30 du ma­tin, sa­chant me!re la pres­sion. Il a dé­jà fait condam­ner Ziad Ta­kied­dine et Brice Hor­te­feux et s’est ac­cro­ché avec Na­dine Mo­ra­no.

La citation « C’est mon de­voir de ré­vé­ler les dys­fonc­tion­ne­ments de la jus­tice. » Au Monde, le 22 mai

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.