LA NOU­VELLE PROMO

GQ (France) - - Courrier -

For­més chez les plus grands, les se­conds cou­teaux vont de l’avant et ouvrent leurs tables fraîches et dé­com­plexées.

GQ vous pro­pose un pe­tit tour de France de la nou­velle garde en ma­tière de bri­gade.

LE DÉ­LI­CAT •

LE SER­VAN

Par­fois on ne peut pas nier qu’un bon res­tau­rant est un bon res­tau­rant. Pour le Ser­van, a!endre quelques se­maines avant d’avoir une table vaut vrai­ment le coup. Sans pré­ten­tion, Ta­tia­na Lev­ha, pas­sée chez Alain Pas­sard (L’ar­pège) et Pas­cal Bar­bot (L’as­trance), s’amuse avec sa soeur Ka­tia sous un pla­fond de tour­te­relles. Lorsque ses joues virent au rouge, c’est que le bouillon de boeuf/moelle/ra­vio­lis

won­ton frits est dé­jà pas­sé, que les croque!es de coeur de ca­nard ont été en­glou­ties, et que l’heure du pou­let fer­mier la­qué au ta­ma­rin a son­né. Une vraie fo­lie. Heu­reu­se­ment les des­serts sont plus dis­crets, et perme!ent de se dire qu’une marge

de pro­gres­sion est en­core pos­sible. En­vi­ron 40 €, 32, rue Saint-maur, Pa­ris XIE.

Tél. : + 33 1 55 28 51 82

LE DER­NIER-NÉ •

CA­FÉ SILLON

Ma­thieu Ros­taing est de re­tour. Son nom

ne vous dit rien et pour­tant le suc­cès de son an­cien res­tau­rant lyon­nais, le 126, l’avait sa­cré chef à sur­veiller. Ce!e fois, le cui­si­nier de 32 ans crée un food lab dé­bor­dant d’éner­gie dans un dé­cor d’an­cien

bou­chon, et re­boote la bis­tro­no­mie. Sa cui­sine aime le fun­ky, la ryth­mique des contrastes, le slash entre vé­gé­tal et ani­mal :

coeur de boeuf fa­çon langue fon­dante, chou rouge cro­quant et poulpe grillé en jus d’olives cor­sé. Et cô­té des­serts, ci­tron, amandes et li­vèche ou ce­rises, sé­same et écra­sée d’au­ber­gines se ré­vèlent 100 % fan­tas­tiques ! Tout comme Jo­han­na en

salle, la muse des vins na­ture ser­vis au verre, en pi­chet et même en ma­gnum. Les smi­leys sont sur toutes les bouches. Me­nu 35 €, Ca­fé Sillon, 46, ave­nue Jean-jau­rès,

Lyon VIE. Tél. : + 33 4 78 72 09 73

LE BIS­TROT JOYEUX •

JOUR DE FÊTE

Quand Agata Fel­lu­ga (à peine 33 ans) a qui!é le fa­meux Cha­teau­briand pa­ri­sien, per­sonne ne vou­lait la perdre de vue. Un ma­riage plus tard, on la re­trouve à Stras­bourg, cé­lé­brant l’amour dans un res­tau­rant qui s’ap­pelle Jour de fête. Ici, à heure fixe, elle cui­sine sur­tout des pois­sons (chair ou­bliée dans ce!e par­tie orien­tale de

la France), bo­nite sna­ckée ou crue ac­com­pa­gnée de riz ja­po­nais et d’un kimchi au yaourt (chou fer­men­té au pi­ment, sa ré­ponse à la choucroute…) ; mer­lu/chèvre frais/chou poin­tu/pou­targue ; et pour les plus ter­restres, une simple pièce de boeuf ser­vie avec des pa­tates. Si pour l’ins­tant il y a de la place en salle, c’est qu’elle n’ose pas en­core ser­vir ses des­serts aé­riens. Au­tant y al­ler avant qu’elle ne se ré­veille to­ta­le­ment. En­vi­ron 35 €, 6, rue Sainte-ca­the­rine,

Stras­bourg. Tél. : +33 3 88 21 10 10

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.