LE CLAN DES TU­RI­NOIS

GQ (France) - - -of -

1. Um­ber­to Agnel­li (1934-2004), le frère de Gian­ni, di­rige Fiat au dé­but des an­nées 1970. Pous­sé de­hors en 1976, il entre en po­li­tique comme sé­na­teur de la Dé­mo­cra­tie Chré­tienne tout en conser­vant un siège au con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion. C’est sur son fils (1964-1997), né du ma­riage d’um­ber­to avec l’hé­ri­tière Piag­gio, que re­posent les es­poirs fa­mi­liaux pen­dant les

2. Gio­van­ni­no an­nées 1990, avant son dé­cès à 33 ans. (19542000), le fils de Gian­ni, de­ve­nu mys­tique puis conver­ti à l’is­lam, avant d’être ar­rê­té au Ke­nya en pos­ses­sion d’hé­roïne. Il n’a ja­mais

3. Edoar­do pu pré­tendre à la di­rec­tion de Fiat. (né en 1976) et (né en 1977), les deux fils de Mar­ghe­ri­ta Agnel­li, ont hé­ri­té de l’em­pire fa­mi­lial à la mort de Gio­van­ni­no en 1997. 4 et 5. John La­po El­kann

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.