LE STYLE DE… MI­CHAEL CAINE

Il n’y a pas que Mat­thew Mcco­nau­ghey dans In­ters­tel­lar. GQ pro­fite de la sor­tie du film pour dé­tailler le style dan­dy co­ol d’une lé­gende du ci­né­ma an­glo-saxon : Sir Mi­chael Caine.

GQ (France) - - Buzz - Par Jac­que­line de Cos­sette

Le ves­tiaire et l’al­lure co­ck­ney chic à l’écran comme à la ville va­lurent au grand blond aux yeux bleus de de­ve­nir dès la fin des an­nées 1960 une icône du co­ol. Es­pion à lu­nettes dans Ip­cress, dan­ger im­mé­diat (1965), dra­gueur dan­dy dans Al­fie (1966), ban­dit en cos­tard gris dans Bra­quage à l’ita­lienne (1969), gang­ster en im­per dans La Loi du Mi­lieu ( Get Car­ter, 1971), Caine mul­ti­plie les rôles d’an­ti­hé­ros tou­jours bien sa­pés. Conscient que son image se doit d’être im­pec­cable, il s’ha­bille chez le tailleur des stars, Dou­glas Hay­ward, à Pall Mall, le quar­tier ten­dance du Swin­ging Lon­don, loin de Sa­vile Row, ju­gé too much pour un gars de la wor­king class comme lui. Avec plus de 120 films au comp­teur, l’oc­to­gé­naire le plus bos­seur et le plus re­lax du ci­né­ma ne semble pas prêt à tro­quer l’im­per de l’es­pion contre la pipe et les cha­ren­taises.

« Je suis le cau­che­mar du bour­geois : un Co­ck­ney in­tel­li­gent et riche d’un mil­lion

de dol­lars. » Dis­cours d’ano­blis­se­ment (2000)

Veste Bo­glio­li mrpor­ter.com Lu­nettes Cut­ler and Gross 354 €

Trench Ami 720 €

Chaus­sures Ber­lu­ti 890 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.