Pour­quoi des par­fums grif­fés ?

GQ (France) - - Beaute -

Parce qu’ils vous rap­pellent vos marques de prêt-à-por­ter pré­fé­rées et per­mettent

d’af­fû­ter votre style. Ré­pu­té pour son ap­proche cé­ré­brale et ma­li­cieuse de la mode, le duo de créa­teurs néer­lan­dais a concoc­té

en 2012 un cock­tail

ex­plo­sif de sen­teurs épi­cées, boi­sées et poi­vrées pris dans un fla­con

en forme de gre­nade.

82,50 € les 90 ml. La griffe du joueur de rugby livre une sen­teur dé­con­trac­tée,

mê­lant ef­fluves de feuilles vertes,

la­vande et gé­ra­nium. Ce par­fum qui rentre dans la fa­mille ol­fac­tive des fou­gères est pro­po­sé dans un fla­con de cuir ha­vane. 69 € les 100 ml.

L’offre de Jim­my Choo ne se li­mite

pas à des es­car­pins pour fa­shio­nis­tas. Le chaus­seur

lon­do­nien pro­pose aus­si des snea­kers de luxe pour homme et, de­puis peu, un

par­fum au bou­chon fa­çon croco. 79 € les

100 ml, en ex­clu­si­vi­té chez

Se­pho­ra.

Le Blan­co serge Blan­co man Jim­my CHOO

Spi­ce­bomb vik­tor & rolf

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.