Bo­wie tech­no (1995-1998)

GQ (France) - - Coulisses -

Après le car­ton de Let’s Dance (1983), Bo­wie se cherche un peu, en so­lo comme en groupe avec les trop bruyants Tin Ma­chine. En 1995, il re­noue avec la fibre ex­pé­ri­men­tale de ses al­bums ber­li­nois (1977-1979). Il re­tra­vaille avec le sor­cier du son Brian Eno pour 1. Out­side et se pro­duit sur scène avec le groupe de rock in­dus­triel Nine Inch Nails. En 1997, il col­la­bore avec Gol­die et Pho­tek, stars de l’avant-garde élec­tro­nique an­glaise et sort Earth­ling, al­bum sur le­quel l’in­fluence de la drum’n’bass s’ajoute à celle de la tech­no. Ni­veau look, en re­vanche, c’est une des pires pé­riodes de sa (longue) car­rière.

Le dos bri­tish de la po­chette d’earth­ling (1997).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.