Bo­wie ex­pres­sion­niste (1975-1976)

GQ (France) - - Coulisses -

Après avoir tué sym­bo­li­que­ment son double Zig­gy Star­dust, Da­vid Bo­wie s’ins­talle à Los An­geles et sort un al­bum de funk. Young Ame­ri­cans (1975) lui per­met de dé­cro­cher son pre­mier numéro 1 aux États-unis avec « Fame » (co-écrit avec John Len­non). Ni­veau look, en cos­tumes im­pec­cables, il s’ins­pire des ca­ba­rets al­le­mands de l’entre-deux-guerres. Mais très vite, il sombre dans la co­caïne et ne pèse plus que 50 kg. De quoi jus­ti­fier plei­ne­ment son sur­nom du mo­ment : « The Thin White Duke » (« le maigre duc blanc »).

Pré­sen­tée à Londres en 2013, « Da­vid Bo­wie is » avait créé l’évé­ne­ment. Sur­tout que le chan­teur sor­tait au même mo­ment The Next Day, son pre­mier al­bum stu­dio de­puis dix ans. Lé­gè­re­ment re­ma­niée, cette grande ex­po consa­crée à sa car­rière (do­cu­ments vi­suels ou so­nores in­édits, pho­to­gra­phies et films, cos­tumes, élé­ments scé­niques, ma­nus­crits, des­sins et ins­tru­ments…) ouvre ses portes dans le cadre de la Phil­har­mo­nie de Pa­ris, tout juste inau­gu­rée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.