TRENCH CONNEXIONS

L’heure est en­fin ve­nue de res­sor­tir le plus Bri­tish des im­pers, le trench-coat. GQ vous pro­pose trois fa­çons de le por­ter, his­toire qu’on ne vous confonde pas avec Der­rick.

GQ (France) - - Buzz - Par Jac­que­line de Cossette et Lae­ti­tia Paul Pho­tos Marc Phil­bert

« Il est fonc­tion­nel. Tous ses dé­tails ont une rai­son d’être, c’est pour­quoi il est un grand clas­sique du ves­tiaire mas­cu­lin et c’est pour­quoi je l’aime tant » aime à répéter Ch­ris­to­pher Bai­ley, le di­rec­teur ar­tis­tique de la mai­son Bur­ber­ry. Com­man­dé par l’ar­mée à Tho­mas Bur­ber­ry, le trench-coat a dé­bu­té sa car­rière dans les tran­chées (« trench ») du nord de la France pen­dant la Pre­mière Guerre mon­diale. Soumis à l’épreuve du feu et de la boue, l’im­per croi­sé des cou­ra­geux sol­dats a lé­gi­ti­me­ment ga­gné le coeur du ves­tiaire des grands hommes, et du vôtre très cer­tai­ne­ment. Ca­rac­té­ri­sé par une cein­ture mu­nie d’an­neaux pour y ac­cro­cher des car­touches, des pattes de ser­rage aux poi­gnets et aux épaules pour y fixer des ga­lons, des gants ou la sangle d’un sac ou d’un fu­sil, le trench a cette qua­li­té de por­ter haut ses cou­leurs mi­li­taires. Et si vous êtes at­ta­ché au mo­dèle ori­gi­nal que vous a gen­ti­ment lé­gué votre aïeul, il est sans doute très ample à la taille et d’une lon­gueur à sou­le­ver la pous­sière. GQ vous conseille de choi­sir un mo­dèle contem­po­rain plus près du corps et sur­tout plus court, à sa­voir ar­ri­vant juste au-des­sus du ge­nou. Ré­sul­tat, le trench s’est amin­ci et vous aus­si. Il s’est rac­cour­ci mais vous, vous avez gran­di (et ra­jeu­ni).

AS­TUCE : faites de la cein­ture une mar­tin­gale de for­tune en la nouant dans le dos. C’est co­ol. Trench Bur­ber­ry He­ri­tage 1 495 € Pull Uni­q­lo 24,90 € T-shirt Ma­jes­tic 60 € Jean Ba­li­ba­ris 125 € Cein­ture Bex­ley 29 € Bas­kets Adi­das 120 € AS­TUCE : ne bou­ton­nez

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.