Les + beaux ca­libres de bâle

Rien de tel qu’un mo­dèle em­blé­ma­tique re­mis au goût du jour pour bâ­tir une cote et sé­duire les col­lec­tion­neurs. Cette an­née, c’est d’ailleurs sur les va­leurs sûres que les hor­lo­gers ont mi­sé. Après une re­vue de vi­trines (blin­dées) en avant-pre­mière du Sa

GQ (France) - - Montres -

il faut que tout change pour que rien ne change », pou­vait-on lire dans Le Gué­pard, de Lam­pe­du­sa, qui fut, semble-t-il, le livre de che­vet des hor­lo­gers de ce nou­veau Ba­sel­world. Les 70 ans de la ro­lex da­te­just que nous fê­tons cette an­née en sont l’illus­tra­tion par­faite. des­si­né en 1945, le mo­dèle em­blé­ma­tique de la marque à la cou­ronne a, en ap­pa­rence, tou­jours la même al­lure. pour au­tant, en le dé­taillant, rien n’est sem­blable au mo­dèle d’ori­gine. L’ana­lo­gie avec la porsche 911 re­vient sou­vent. Les gar­diens du temple veillent sur une seule et unique chose : l’es­prit du pro­duit. en ces pé­riodes tour­men­tées, les ma­nu­fac­tures ont dé­pê­ché leurs meilleurs hor­lo­gers pour conce­voir les armes de sé­duc­tion mas­sive, fi­dèles au prin­cipe. Simples et ef­fi­caces, les ca­libres ex­po­sés der­rière les vi­trines blin­dées des stands ré­pondent à tous les ca­nons du genre : prix conte­nu,

Si vous de­man­dez à un col­lec­tion­neur : « Qu’est ce que Gi­rard-per­re­gaux ? », il ré­pond aus­si­tôt : « Sous trois ponts. » Par ces trois mots énig­ma­tiques s’ex­prime l’une des par­ti­cu­la­ri­tés tech­niques de­ve­nue la si­gna­ture vi­suelle de la marque : po­ser les ponts, qui main­tiennent à l’ori­gine le mou­ve­ment, sur le des­sus, cô­té ca­dran. En ver­sion tour­billon, la montre est un juste équi­libre entre mo­der­ni­té et tra­di­tion.

Néo-tour­billon Sous trois ponts

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.