ÉCRI­VEZ-NOUS !

GQ sur les ré­seaux so­ciaux cour­rier­des­lec­teursgq@conde­nast.fr

GQ (France) - - Courrier - Par Chloé Ae­be­rhardt

Re_­buzz­mai­sons­pré­fao­ked.indd 74

25/02/15 12:28

Chère ré­dac­tion de GQ, Ré­vol­té, c’est l’état dans le­quel l’ar­ticle « La classe pré­fa » m’a lais­sé. Ce su­jet porte pré­ju­dice à l’his­toire de l’ar­chi­tec­ture, peut-être, certes, dans un dé­sir de vul­ga­ri­sa­tion. Mais de grâce, n’as­si­mi­lez pas la re­pré­sen­ta­tion de la pré­fa­bri­ca­tion aux seules ba­raques de chan­tier Al­ge­co. Ce se­rait ti­rer un trait sur plus d’un de­mi-siècle d’ar­chi­tec­ture en pré­fa­bri­qué, des lo­ge­ments so­ciaux construits dans l’ur­gence de l’après-guerre aux mai­sons à Meu­don si­gnées Jean Prou­vé, et ba­fouer les plus grands ar­chi­tectes modernistes du XXE siècle. Et non, Starck n’a pas « re­dé­cou­vert le po­ten­tiel du pré­fa­bri­qué ». Il n’a fait que re­prendre à son compte une pra­tique cou­rante. De­nis (étu­diant en ar­chi­tec­ture)

Cher De­nis, Oui, ré­duire la pré­fa­bri­ca­tion aux seules ba­raques Al­ge­co est une hé­ré­sie. Mais nous avons jus­te­ment vou­lu mon­trer com­ment les ar­chi­tectes et de­si­gners d’au­jourd’hui se ré­ap­pro­prient le pré­fa­bri­qué. Faute de place, il nous a été im­pos­sible de re­tra­cer ce de­mi­siècle d’his­toire que vous évo­quez. Et votre lettre est donc un utile com­plé­ment à notre ar­ticle. Pre­nez soin de vous et de votre sa­lu­taire es­prit de ré­volte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.