« QUAND AL­LER AU PRES­SING ? » ÉCRI­VEZ-NOUS !

Les der­nières ten­dances et la crainte du faux pas vous ob­sèdent. Res­pi­rez. Li­sez. Tout va bien se pas­ser. GQ sur les ré­seaux so­ciaux cour­rier­des­lec­teursgq@conde­nast.fr

GQ (France) - - Lettres -

Cher Gon­zague, Ques­tion exis­ten­tielle : quelle est la fré­quence re­com­man­dée pour em­me­ner ses cos­tumes et ses pulls dé­li­cats au pres­sing ? Mer­ci et à bien­tôt, Tris­tan

Cher ami, Condui­sez vos vê­te­ments au pres­sing uni­que­ment quand ils sont sales. Si vous pre­nez l’ha­bi­tude de les pendre, de les aé­rer et de les pas­ser à la va­peur pour les dé­frois­ser, il ne vous res­te­ra plus qu’à ap­prendre à vous nour­rir pro­pre­ment. Votre bien dé­voué G.

Ô cher Mon­sieur Du­pleix, Ma ques­tion est toute simple: les slip-on se­ront-elles tou­jours à la tête de la ten­dance à l’été 2015? Ou leur sta­tut de must-have au­ra-t-il fon­du ? Bien à vous, Ré­my

Cher ami, En 2015, on conti­nue de ju­ger de la qua­li­té d’un homme à la ma­nière dont il est chaus­sé. Les jours à ve­nir vont vous confron­ter à des si­tua­tions où vous de­vrez si­mu­ler la dé­con­trac­tion. Il vous faut donc vous équi­per en fonc­tion. Dans ce cadre très pré­cis où vous dé­fiez les astres de votre dé­sin­vol­ture, nous vous in­vi­tons à por­ter une paire de ces chaus­sons à élas­tiques qui, jus­qu’ici, ont fait la joie des bou­listes et des ska­teurs. Votre bien dé­voué G.

Bon­soir, Peut-on en­core por­ter le treillis ? Si oui, s’accorde-t-il avec des Ca­ter­pillar et un T-shirt à fleurs, par exemple ? Mer­ci de votre ré­ponse. Sa­lu­ta­tions, Louison Bi­ret

Cher ami, Il vous faut d’abord res­sem­bler à un ado­les­cent avant de de­ve­nir un homme. Votre bien dé­voué G.

Cher Gon­zague, Alors que nous pas­sons un week-end pro­lon­gé entre amis à Mar­ra­kech, une ques­tion exis­ten­tielle se pose à nous. Com­ment por­ter avec style et vi­ri­li­té une paire de snea­kers en cuir ? Le fait de les chaus­ser pieds nus n’im­plique-t-il pas le risque d’in­fli­ger de mau­vaises odeurs à nos proches ? Faut-il faire le choix un peu pé­rilleux de la fa­meuse « chaus­sette bal­le­rine » ? Mer­ci pour tes conseils éclai­rés, Tho­mas Mo­reau Ier

Cher ami Ier du nom, Nous ne voyons là pas plus d’at­teinte à votre vi­ri­li­té que si vous por­tiez un sa­rouel, une sa­lo­pette, un slip de bain, un cuis­sard de cy­cliste, des leg­gings ou un mi­ni-short. Du mo­ment que vous as­su­mez. Pour ce qui est du cuir, il est net­te­ment plus ré­sis­tant à l’ar­ri­vée des mau­vaises odeurs que le co­ton. En­fin, nous ne re­con­nais­sons pas la lé­gi­ti­mi­té des chaus­settes bal­le­rine ailleurs que dans la pra­tique d’un sport. Votre bien dé­voué G.

Telle la dé­fense de la Squa­dra az­zu­ra à sa grande époque, sa­chez ré­sis­ter au pres­sing, ou plu­tôt à la ten­ta­tion d’y por­ter trop sou­vent vos fra­giles étoffes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.