CULTURE MÉ­DIAS MODE

GQ (France) - - Buzz -

C’est peut-être l’ac­trice fran­çaise la plus connue au monde. Pour­tant, per­sonne ne le sait. Lorsque nous in­ter­vie­wons Ol­ga Ku­ry­len­ko c’est dans un fran­çais par­fait qu’elle nous ré­pond, mâ­ti­né d’un lé­ger ac­cent slave qui ajoute à son charme. « Je vis à Londres. Je me consi­dère comme russe, ukrai­nienne et fran­çaise, je ne sais pas vrai­ment. Les trois, mais sur­tout pas amé­ri­caine… » Au ci­né­ma, Ol­ga Ku­ry­len­ko a fait fondre Tom Cruise, Mi­chael Fassbender ou Ben Af­fleck, été James Bond girl ( Quan­tum of So­lace, 2008) et a joué dans À la Mer­veille (2012) du my­thique réa­li­sa­teur Ter­rence Malick. Elle re­vient au­jourd’hui dans La Pro­messe d’une vie, fresque en cos­tume, pleine de grand sen­ti­ment et em­preinte d’une naï­ve­té tou­chante. Une sorte de Doc­teur Ji­va­go ou de La­wrence d’ara­bie ver­sion ki­wi… Puisque c’est le pre­mier film réa­li­sé par l’acteur néo-zé­lan­dais Rus­sell Crowe (Gla­dia­tor, Ame­ri­can Gang­ster, Noé…) : « Ça m’a sur­prise que Rus­sell me connaisse ! Il m’a di­rec­te­ment en­voyé le scé­na­rio par mail. Je l’ai lu et je lui ai ré­pon­du par une des­crip­tion du per­son­nage d’ayshe. Plus tard, il m’a dit qu’il avait été in­té­res­sé parce que j’avais ren­du un des meilleurs de­voirs… » Douée à l’écrit, donc, elle fait ses preuves à l’oral en in­car­nant une femme mu­sul­mane libre et in­dé­pen­dante qui re­fuse de se plier aux tra­di­tions. « Je pense que je ne de­vrais faire que des films d’époque, j’ai le type de phy­sique pour. Mon vi­sage n’est pas très mo­derne », ex­plique l’an­cien man­ne­quin Vic­to­ria’s Se­cret à la plas­tique pas si désuète. Mais pas in­sen­sible aux va­leurs d’au­tre­fois. « Rus­sell Crowe est fort et plein d’as­su­rance, as­sez clas­sique, comme les hommes d’avant, pro­tec­teur et ga­lant. » On ne peut s’empêcher de lui de­man­der si c’est son type d’homme et elle ré­pond après un temps de ré­flexion et avec une cer­taine ma­lice : « C’est bien d’avoir ça mais il faut aus­si qu’il ne soit pas trop en­nuyeux, un peu mar­rant. C’est dur de trou­ver, on a ra­re­ment les deux en­semble. » Nous voi­là pré­ve­nu.

Re­pé­rée à 14 ans Sur la si­tua­tion ukrai­nienne, elle se montre tout aus­si me­su­rée. « Je ne veux pas ré­pondre parce que je trouve qu’on manque d’in­for­ma­tions et qu’il y a beau­coup d’in­com­pré­hen­sion. C’est très dur de

Ol­ga Ku­ry­len­ko, 35 ans, a tour­né avec Ter­rence Malick en 2012. de et avec Rus­sell Crowe (en salle).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.