GON­ZA­LO QUE­SA­DA LE TOP COACH DU TOP 14 PUI­SER DANS LA PSY­CHO­LO­GIE MI­SER SUR L’AT­TAQUE

GQ (France) - - Buzz - Par Cé­cile Grès

« En 2002, je re­viens d’un sé­jour à L’IMG Aca­de­my, en Flo­ride, avec des tas de bou­quins dont le Ma­nuel de psy­cho­lo­gie du sport : L’in­ter­ven­tion au­près du spor­tif, de Christine Le Scanff, qui a long­temps été mon livre de che­vet. Une fois ma car­rière de joueur ter­mi­née, en 2007, je passe un DU de pré­pa­ra­tion men­tale ap­pli­quée à la pra­tique spor­tive en plus de mes di­plômes d’en­traî­neur, pour com­prendre les mé­ca­nismes men­taux du spor­tif et sa­voir com­ment les dif­fé­rents pro­fils ré­agissent. Ce que j’en conclus ? Que la clé, c’est l’em­pa­thie. Échan­ger, c’est ame­ner l’autre à s’épa­nouir et à s’ap­pro­prier un pro­jet. Avec 40 joueurs et 18 per­sonnes du staff, ce­la pompe une éner­gie énorme. Mais c’est la base du sys­tème Stade Fran­çais : tout le monde est acteur. » « J’ai été for­mé à l’hin­du Club, à Bue­nos Aires, où ça joue vite, propre. C’est beau à re­gar­der ! À mes dé­buts, je n’étais pas un su­per dé­fen­seur, mais j’avais des qua­li­tés de jeu au pied et j’étais très por­té sur l’of­fen­sive. J’ai vou­lu re­trou­ver cet ADN du rug­by d’at­taque quand j’ai com­men­cé à en­traî­ner. Au Stade Fran­çais, on a un cadre pré­cis d’at­taques et de com­bi­nai­sons. Mais il y a de la place pour l’ini­tia­tive. On es­saye de mettre beau­coup de vi­tesse, avec des me­naces sur tout le ter­rain. Ce­la porte ses fruits : nous sommes la 3e équipe qui marque le plus d’es­sais en Top 14 (der­rière Tou­lon et Bor­deaux, ndlr). »

TOP 14, bar­rages les 29 et 30 mai, de­mi-fi­nales les 5 et 6 juin, fi­nale le 13 juin. À suivre sur Ca­nal +

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.