VINCENT MES­LET AIN­SI EST-IL MOR­GAN SER­RA­NO RA­DIO STAR LAURENT DE­LA­HOUSSE UN JOUR, SON HEURE

23 21

GQ (France) - - Classement -

• FAITS D’ARMES : c’est à lui qu’arte doit les soi­rées qui car­tonnent, celles qui as­so­cient sé­ries am­bi­tieuses ( Bor­gen, Brea­king Bad, Ain­si soient-ils), films pa­tri­mo­niaux et do­cus dont on parle. Il avait dé­jà por­té Plus Belle la vie à l’an­tenne de France 3. • SIGNES PAR­TI­CU­LIERS : il dé­teste prendre la pa­role en pu­blic. Son ex­per­tise, son flair et son avis comptent plus que ce que sa dis­cré­tion laisse ima­gi­ner. • CV : IEP, Dau­phine. 1992 : ser­vice des études de France Té­lé­vi­sions. 2000 : di­rec­tion ad­jointe puis di­rec­tion des pro­grammes de France 3. 2009 : di­rec­tion de la fic­tion de France Té­lé. 2013 : di­rec­tion édi­to­riale d’arte, au­près de Vé­ro­nique Cay­la. • IL A DIT : « La culture a tou­jours été la meilleure al­liée de la dé­mo­cra­tie. » Té­léobs, 9/3/2014

48 ans, di­rec­teur édi­to­rial d’arte, membre du di­rec­toire 40 ans, di­rec­teur du pôle ra­dio et di­rec­teur

dé­lé­gué des mé­dias mu­si­caux de NRJ 45 ans, pré­sen­ta­teur des jour­naux

du week-end sur France 2.

• FAITS D’ARMES : adepte de la « câ­li­no-thé­ra­pie », elle a pa­ci­fié les ré­dac­tions de RFI et de France 24, lais­sées à feu et à sang par son pré­dé­ces­seur Alain de Pou­zil­hac, et ache­vé le dé­mé­na­ge­ment des deux en­ti­tés dans un même bâ­ti­ment d’is­sy-les-mou­li­neaux. De­puis sep­tembre 2014, France 24, des­ti­née à l’in­ter­na­tio­nal, est ac­ces­sible aux 12 mil­lions de Fran­ci­liens. • CV : née en Al­gé­rie, elle est ar­ri­vée en Nice à 4 ans. Sciences Po, EHESS, ENA. RFI, mi­nis­tère de la Fran­co­pho­nie, mi­nis­tère des Af­faires étran­gères, TV5 Monde. En désac­cord avec Jean-jacques Ailla­gon, elle dé­mis­sionne de la di­rec­tion gé­né­rale en 2005 pour y re­ve­nir en 2008. En 2012, sur pro­po­si­tion de Fran­çois Hol­lande, elle prend la tête de FMM. • SIGNE PAR­TI­CU­LIER : d’au­cuns la ver­raient bien pre­mière femme di­ri­geante de France Té­lé­vi­sions.

« Je suis tom­bée sur des “pa­trons” exi­geants et in­dul­gents. Ils m’ont lais­sée être pas­sion­née et ré­ac­tive ! On ne m’a ja­mais cou­pé les ailes... » Me­diak­west, 6/11/2014 • FAITS D’ARMES : un des trans­ferts les plus éton­nants de ce dé­but 2015, pour ce­lui qui avait cu­mu­lé les suc­cès à Ca­nal+. Il est à l’ori­gine de l’ex­cellent « Ca­nal Foot­ball club ». Il a re­né­go­cié les droits des cham­pion­nats de foot et de rug­by pour les pro­chaines an­nées. Mal­gré la concur­rence de Bein, il a conser­vé à Ca­nal son au­ra de chaîne du foot. • DÉ­FIS : il de­vra enrayer la baisse de la dif­fu­sion de L’équipe (en chute de presque 10 % l’an der­nier), aug­men­ter le tra­fic sur le site et don­ner une vé­ri­table exis­tence à la chaîne L’equipe21. • SIGNE PAR­TI­CU­LIER : il ret­weete mais ne s’ex­prime guère. • CV : Sciences Po Pa­ris, ESJ Lille. 1996 : jour­na­liste spor­tif sur Ca­nal+. 2007 : di­rec­teur des ré­dac­tions foot­ball du groupe. 2008 : di­rec­teur des ré­dac­tions sport, en rem­pla­ce­ment d’alexandre Bom­pard. • IL A DIT : « Les ba­tailles se mènent sur tous les ter­rains. » Eu­rope 1, 13/8/2014. • FAITS D’ARMES : le lan­ce­ment, en pleine crise du pa­pier, de So­cie­ty, bi­men­suel de so­cié­té dont le pre­mier numéro est sor­ti en mars. Un titre sup­plé­men­taire pour son groupe So Press, dont le fleu­ron reste tou­jours So Foot. Son amour du pa­pier et sa mé­fiance vis-à-vis des nou­velles tech­no­lo­gies ne l’em­pêchent pas d’être sur Twit­ter. • SIGNES PAR­TI­CU­LIERS : sa de­vise en trois « H », « his­toires, hu­mour, hu­main » est en passe de de­ve­nir son « Ro­se­bud » de Ci­ti­zen Kane 3.0. Il a une « double im­plan­ta­tion ca­pil­laire » (confi­dence faite à Li­bé). • CV : alors qu’il est en­core à l’es­sec, il lance le ma­ga­zine So­fa, pre­mier titre du groupe So Press (Doo­lit­tle, Pé­dale, So Film). Réa­li­sa­teur à ses heures, il a éga­le­ment créé le la­bel Viet­nam. Il est aus­si pas­sé par « Culture Pub ». • IL A DIT : « So­cie­ty, pour quel pu­blic ? Pour ceux qui ai­me­ront le lire, ce se­ra très bien.» Bfm­bu­si­ness, juillet 2014

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.