Scott Au­ker­man, Acteur et Au­teur

Jon HAMM

GQ (France) - - Cover -

du terme. Sa pe­tite amie de longue date, l’ac­trice et réa­li­sa­trice Jen­ni­fer West­feldt le dé­crit ain­si : « Il lit beau­coup, il adore les Car­di­nals (l’équipe de ba­se­ball de SaintLouis, ndlr) et il est très ca­lé en sciences et en co­mé­die. » Pas exac­te­ment l’image té­né­breuse et dé­ta­chée qu’a dé­ga­gée Don Dra­per tout au long des sept sai­sons de Mad Men.

le gars à cô­té du co­mique Avant de ren­con­trer le suc­cès à la qua­ran­taine, Jon Hamm a long­temps gra­vi­té au­tour de la scène co­mique un­der­ground de L.A. « J’adore me mar­rer avec mes potes, mais je ne me suis ja­mais vu en train de ra­con­ter des blagues sur scène. En fait, je pré­fère vrai­ment être à cô­té de gens drôles. Je crois que je m’en sors mieux quand je re­bon­dis sur des choses dé­jà drôles, ou que je ponc­tue une conver­sa­tion d’un dé­tail mar­rant, tente d’ex­pli­quer Hamm. Et si j’ai beau­coup traî­né avec des ac­teurs co­miques, c’est sû­re­ment parce qu’ils sont sou­vent de bonne com­pa­gnie. » Aux yeux de ces der­niers, il a sou­vent été le bon pote, ce­lui qui sait ap­pré­cier et cri­ti­quer. Scott Au­ker­man, créa­teur de « Bet­ween Two Ferns » (le show sur le Net dans le­quel Zach Ga­li­fia­na­kis mène des in­ter­views dé­li­rantes, ndlr) ra­conte : « C’était un type un peu mal­adroit avec un hu­mour étrange, qui tour­nait tou­jours dans des sé­ries qui se plan­taient. Je suis tom­bé des nues quand je me suis aper­çu qu’il maî­tri­sait les rôles dra­ma­tiques. Je ne sa­vais pas qu’il pou­vait aus­si être Don Dra­per. » De­puis les dé­buts de Mad Men en 2007, Jon Hamm est ain­si ap­pa­ru là où les fans de Don Dra­per ne l’at­ten­daient pas : dans feu la sit­com 30 Rock (2006-2013) avec Alec Bald­win et Ti­na Fey, dans la co­mé­die à suc­cès Mes meilleures amies (2011) avec Kris­ten Wiig (pro­duite par Judd Apa­tow), et aus­si à de nom­breuses re­prises dans l’émis­sion co­mique culte « Sa­tur­day Night Live » de la chaîne NBC. On l’a aus­si vu cette an­née en gou­rou dé­jan­té dans la sit­com de Net­flix Un­brea­kable Kimmy Sch­midt. « Il est vrai­ment doué pour tout ce qui est ul­tra-court », ana­lyse l’an­cien au­teur en chef du SNL, Seth Meyers. « Il a de bonnes in­tui­tions co­miques, comme dans ce sketch fa­çon fausse pub pour un jam­bon (en fait un jeu de mot idiot sur son nom de fa­mille, ham si­gni­fiant jam­bon, ndlr), qu’il a dé­ci­dé de jouer de fa­çon très neutre et so­len­nelle. Il m’a fait pen­ser à Les­lie Niel­sen (Y a-t-il un flic pour sau­ver la Reine?) dans sa fa­çon de dis­si­per sa conscience du co­mique. » Dans sa ver­sion fun, Hamm n’a donc plus grand-chose à voir avec le pu­bli­ci­taire usur­pa­teur d’iden­ti­té. « Je me dis juste que

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.