Montres L’heure des droïdes a son­né !

Cet ob­jet qu’on croi­rait échap­pé d’un épi­sode de Star Wars n’est autre que Mel­chior, un jo­li jouet pour ama­teurs de haute hor­lo­ge­rie. Et un voi­sin de bu­reau ul­tra-sty­lé.

GQ (France) - - Sommaire - Par Ni­co­las Sa­lo­mon

Il est par­fois dif­fi­cile pour un homme riche d’af­fi­cher sa réus­site de ma­nière mo­derne. Voire fu­tu­riste. Cette hor­loge de table d’un genre to­ta­le­ment nou­veau pour­rait rem­plir cette tâche. « À 10 ans, j’étais fan de Star Wars et je sa­vais que Luke Sky­wal­ker n’au­rait ja­mais pu triom­pher sans l’aide de droïdes comme R2-D2 – un ro­bot loyal, confie son in­ven­teur Maxi­mi­lian Büs­ser. Comme j’étais en­fant unique, j’ima­gi­nais que j’avais un ca­ma­rade ro­bot. Avec Mel­chior, le rêve est de­ve­nu réa­li­té. » En dix ans, le Suisse a fait de MB&F (Maxi­mi­lian Büs­ser and friends) la marque de ré­fé­rence de la nou­velle haute hor­lo­ge­rie à coups de créa­tions as­sez folles. Mel­chior est équi­pé d’un mou­ve­ment re­mon­tage ma­nuel. Une hor­loge ma­jes­tueuse qui af­fiche heures sau­tantes, mi­nutes traî­nantes, se­condes bi-ré­tro­grades ain­si qu’une ré­serve de marche de 40 jours ! À la der­nière foire de Bâle, on a rien vu de plus sty­lé.

Haut de 30 cm, large de 20 cm, le ro­bot contient 334 composants hor­lo­gers. Le ba­lan­cier, or­gane os­cil­la­teur du mou­ve­ment, trotte dans la tête. Le bras gauche se dé­tache pour de­ve­nir une clé de re­mon­tage au dos du ro­bot.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.