Vroum Ser­vice, par le tone Fast & fur­tif !

Le scoo­ter élec­trique C-evo­lu­tion de BMW ac­cé­lère fort et sans bruit. Le Tone, notre nou­veau chro­ni­queur échap­pé de l’émis­sion « Top Gear », l’a es­sayé. Si­lence, ça pousse !

GQ (France) - - Sommaire - Illus­tra­tion : Su­per­birds

Tout a com­men­cé par une fan­fa­ron­nade dans une cour d’école des an­nées 1970. Dans la ba­taille stel­laire qui nous oc­cu­pait pour prendre pos­ses­sion de la constel­la­tion du pla­tane où trô­naient les plus jo­lies filles, j’au­rais dit : « Un jour, en 2015, je pas­se­rai par la bar­rière d’orion en scoo­ter élec­trique ! » Tous mes potes se sont re­tour­nés vers moi, im­mé­dia­te­ment scin­dés en deux groupes, les mo­queurs et ceux qui re­gar­daient loin de­vant, vers cette date in­con­ce­vable, vers cette tech­no­lo­gie im­pro­bable, vers le fu­tur!

En 2015, c’est bien moi qui pi­lote cet en­gin de l’es­pace. Et dé­jà, pre­mier point très co­ol, ce BMW C-evo­lu­tion fait vrai­ment fi­gure d’ai­mant. Avec sa car­ros­se­rie blanche et jaune fluo, il at­tire tous les re­gards. Une fois le contact vi­suel éta­bli, c’est sur­tout son ab­sence to­tale de bruit qui éveille la cu­rio­si­té, le bla­son bleu et blanc de BMW cré­di­bi­li­sant clai­re­ment l’en­semble. Moi qui dé­teste les klaxons, je dois bien re­con­naître qu’avec ce scoo­ter l’uti­li­ser de­vient in­con­tour­nable. Les pié­tons fran­çais n’étant pas très dis­ci­pli­nés, il faut gar­der constam­ment à l’es­prit de res­ter so­nore. Aux com­mandes de cette pile élec­trique, deux choses s’avèrent aus­si éprou­vantes que jouis­sives : les dé­mar­rages et les dé­mar­rages. La pous­sée du scoo­ter sur les pre­miers mètres est si im­pres­sion­nante qu’il faut bien s’agrip­per aux poi­gnées. Pour vous fa­çon­ner le cou mus­clé de Fer­nan­do Alon­so, vous pou­vez ou­blier votre abon­ne­ment au club de gym et op­ter pour le lea­sing de BMW (à 370 €/mois). Entre les phases de mus­cu­la­tion, les dif­fé­rents modes de conduite vous per­met­tront heu­reu­se­ment de souf­fler.

Mon pré­fé­ré pour la ville, c’est le mode Eco Pro qui de­vrait d’ailleurs être re­bap­ti­sé Eco Friend­ly, car c’est le seul qui vous per­met de gar­der votre pas­sa­ger sur la selle. Vu l’ab­sence de bruit mo­teur et comme la té­lé­pa­thie n’est pas en­core une science exacte, la per­sonne in­at­ten­tive dans votre dos se re­trou­ve­ra ra­pi­de­ment sur le sien pour peu que vous ayez dé­ci­dé de pu­nir un Tmax au feu rouge. Oui, oui, vous avez bien en­ten­du. Avec son 0 à 100 en 2,7 se­condes, le BMW C-evo­lu­tion n’a pas vrai­ment de concur­rent au drag race. En mode de conduite Dy­na­mic, le plus ri­go­lo, vous au­rez 80 ki­lo­mètres d’au­to­no­mie, ce qui est suf­fi­sant en ville, mais il fau­dra bien re­pé­rer les ac­cès au cou­rant. Pour l’ins­tant, peu de par­kings dis­posent des in­fra­struc­tures adé­quates pour ac­cueillir la bête, et les sta­tions Au­to­lib ne sont pas toute équipées de prises « scoo­ter ». Vous pou­vez tou­jours vous abon­ner pour char­ger sur les bornes pour un coût dé­ri­soire. La meilleure so­lu­tion est peut-être de louer cette fu­sée, car l’évo­lu­tion des bat­te­ries est as­sez obs­cure et le pro­duit évo­lue­ra sû­re­ment ra­pi­de­ment dans les pro­chaines an­nées, comme vos cer­vi­cales ! Po­si­tion­né sur le cré­neau du luxe, ce scoo­ter, pas spé­cia­le­ment pra­tique ou confor­table, est in­dis­pen­sable avec son si­lence de vais­seau, ac­ces­sible avec un per­mis 125. C’est pro­ba­ble­ment la bête à deux roues la plus éloi­gnée d’une Har­ley. Si on ou­blie le So­lex, évi­dem­ment.

Sur cette pile élec­trique si­len­cieuse, l’usage du klaxon est in­con­tour­nable.

Vous maî­tri­se­rez ce des­trier élec­trique quand vous réus­si­rez à res­ter en selle au feu vert et à conser­ver votre pas­sa­ger.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.