UNE VOIE ROYALE POUR LES SPOR­TIFS ?

De nom­breux cham­pions mé­daillés y pré­parent leur re­con­ver­sion.

GQ (France) - - Pouvoir -

Ils y sont tous pas­sés. To­ny Es­tan­guet, Ma­rie-jo­sé Pé­rec, An­toine Dé­né­riaz et Ri­chard Da­cou­ry ont in­té­gré le mas­ter « Ma­na­ge­ment et mar­ke­ting du sport » dans le cadre de leur re­con­ver­sion. L’ob­jec­tif du skieur An­toine Dé­né­riaz, cham­pion olym­pique de des­cente 2006, était de ga­gner en « cré­di­bi­li­té » pour pou­voir fon­der sa marque d’ac­ces­soires de ski : « J’en avais marre de ne pas être pris au sé­rieux. Aux yeux des autres, on n’est ja­mais qu’un spor­tif. Pou­voir dire “j’ai fait l’es­sec” as­soit une cré­di­bi­li­té. » La joueuse de ten­nis Ca­mille Pin, elle, avait be­soin de ga­gner en « confiance ». Elle garde un sou­ve­nir amu­sé des cours d’ex­pres­sion orale où elle a ap­pris à pré­sen­ter un Po­werpoint et à convaincre un au­di­toire. « Au dé­but, on n’en me­nait pas large ! Mais voir ces grands cham­pions se mettre à bé­gayer au mo­ment de prendre la pa­role en pu­blic, ça m’a dé­coin­cée… » Pour ces étu­diants-là aus­si, l’es­sec a plus ap­por­té en termes de développement qu’en sa­voirs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.