AU VO­LANT DE L’ÉTOILE NOIRE Le Tone

TONE Notre nou­veau chro­ni­queur échap­pé de l’émis­sion « Top Gear » a es­sayé l’au­di A7 BITDI. Une ber­line sur­équi­pée qui « res­pire comme Dark Va­dor » pour jouer les sei­gneurs de la route. Illustration : Su­per­birds Notre es­sayeur de grosses cy­lin­drées et d

GQ (France) - - Coulisses -

Si je ne suis pas fan de l’au­di A7 – je lui pré­fère sa pe­tite soeur A5, plus sen­suelle –, je sais que je se­rai tou­jours content d’en prendre les com­mandes et cer­tain d’im­pres­sion­ner toute ma belle-fa­mille avec. Moins post-bling que Mer­cedes et moins néo-na­ta­liste que BMW, Au­di joue la carte du consen­sus. Heu­reu­se­ment pour moi, ce jour-là, on me donne à es­sayer l’« Étoile noire », syn­thèse par­faite de tout ça. Une A7 3L BITDI sans au­cun chrome, aux jantes géantes de 21 pouces, 320 che­vaux (die­sel mais qui sonnent comme un mo­teur es­sence) et aux fa­meux feux Matrix (in­ter­ac­tifs et in­tel­li­gents). À bord, tout est simple et spa­cieux. Et noir. Au point que Dark Va­dor pour­rait en faire son nou­veau vais­seau. Rien de plus fa­cile, en ef­fet, que d’y ranger son sabre la­ser (ou d’y connec­ter son ip­hone), d’y trou­ver des pla­nètes à en­va­hir sur le GPS qui af­fiche Google Earth ou d’y par­cou­rir les me­nus pour ré­gler le pi­lo­tage du na­vire. Ce™e voi­ture qui ré­sis­te­rait à trois épi­sodes de bas­tons stel­laires rem­pla­ce­rait fa­ci­le­ment une Étoile noire sous-mo­to­ri­sée à qui il man­quait déses­pé­ré­ment le mul­ti me­dia in­ter­face d’au­di. « C’est fou, ce™e voi­ture, elle res­pire comme Dark Va­dor », s’est d’ailleurs ex­cla­mé mon cou­sin. Une fois à l’ar­rêt, la sus­pen­sion pneu­ma­tique se re­pose en sou­pi­rant, après les ef­forts que mon pi­lo­tage – du cô­té obs­cur de la conduite – lui a im­po­sés. L’adap­tive air sus­pen­sion, as­so­ciée au châs­sis sport et à la trans­mis­sion qua™ro, rend les sou­coupes Au­di si fa­ciles à pi­lo­ter qu’il est dé­li­cat en­suite pour les sol­dats de l’em­pire de prendre les rênes d’un pro­pul­seur, ita­lien par exemple.

nd

Tous les ré­glages sur sport, et en avant l’exploration spa­tiale ! Ce™e li­mou­sine passe-par­tout au son im­pro­bable pour un die­sel et d’une agi­li­té bluf­fante pour sa taille semble taillée pour les épo­pées in­ter­ga­lac­tiques. À chaque rond-point, me voi­là tel un sei­gneur Sith qui s’amuse à re­faire les an­neaux de Sa­turne. Quant à la gamme de gad­gets, elle me donne l’im­pres­sion de maî­tri­ser la Force. Sur­tout l’af­fi­chage tête haute (sur le pare-brise), tel­le­ment pra­tique pour faire sem­blant d’adop­ter un air concen­tré sur ma tra­jec­toire alors que je monte le son quand vient « La Marche im­pé­riale » si­gnée John Williams !

J’aime aus­si par­cou­rir les fonc­tions et les ré­glages des grandes Au­di. C’est in­ter­mi­nable. Il y a plus de lec­ture que dans une bi­blio­thèque d’adolescent. De la clim aux lu­mières in­ternes, tout est pa­ra­mé­trable et très simple d’ac­cès. Une voi­ture d’em­pe­reur de la route, quoi ! Sauf que Dark Va­dor n’a ja­mais eu à su­bir les plans ma­chia­vé­liques de sa belle-mère, lui. Qu’ils vous sem­ble­ront loin, les dé­serts de Ta­tooine qui ont vu gran­dir les Je­dis aux confins de la ga­laxie quand vous l’em­mè­ne­rez faire des courses au centre com­mer­cial de Ros­ny II ! Il ne vous res­te­ra plus qu’à écou­ter en Blue­tooth, sur le sys­tème B&O en op­tion à 7 280 €, toutes les re­prises reggae du gé­né­rique de Star Wars dis­po­nibles sur Youtube. Ça dé­tend.

Cette voi­ture ré­sis­te­rait

à trois épi­sodes de bas­tons stel­laires !

Avec ses nom­breux gad­gets ma­chia­vé­liques et son agi­li­té dia­bo­lique, l’au­di A7 BITDI vole au-des­sus de la concur­rence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.