6

En pho­to­gra­phiant son quo­ti­dien, An­dy Wa­rhol a-t-il pro­phé­ti­sé Ins­ta­gram ? C’est ce que sug­gère un beau livre consa­cré à ses cli­chés au Po­la­roid.

GQ (France) - - Coulisses -

les peintres Max Ernst ou Sal­va­dor Da­li). Puis, à par­tir de 1968, c’est sa pe­tite bande de freaks qui do­mine. Celle de la Fac­to­ry, à Man­ha‰an, cet ate­lier, lieu de vie, salle de concert où se croisent ar­tistes (Paul Mor­ris­sey, Gerard Ma­lan­ga…), mu­si­ciens (Lou Reed, avec le Vel­vet ou en so­lo) et ses sin­gu­lières égé­ries, qu’il ap­pelle les « Su­per­stars » (Joe Dal­le­san­dro, On­dine, Vi­va, Jane Hol­zer, Can­dy Dar­ling…). À ces jo­lies per­sonnes au genre on­doyant qui traînent là, de fêtes en per­for­mances, suc­cèdent en­suite sur­tout des people, le suc­cès ai­dant. Le spectre de Wa­rhol est large puis­qu’il va de John Len­non et Yo­ko Ono à John Mcen­roe et sa femme l’ac­trice Ta­tum O’neal, en pas­sant par Deb­bie Har­ry, chan­teuse de Blon­die, ou Far­rah Fawce‰ de Drôles de dames. Sans ou­blier les plus a‰en­dus Yves Saint Laurent, Mick Jag­ger, Jack Ni­chol­son ou Grace Jones, dont le por­trait orne la cou­ver­ture du livre.

Photo, no­to­rié­té, ar­gent « La connexion qu’il éta­blit entre la pho­to­gra­phie et la cé­lé­bri­té – et leurs liens com­muns à l’ar­gent – a fait le lit d’une gé­né­ra­tion qui me­sure le suc­cès en vues sur Youtube et en likes sur Ins­ta­gram », constate le pré­fa­cier Richard Wood­ward. On pour­rait même pré­tendre que l’oeuvre de Wa­rhol, sou­vent ex­tra­po­lée à par­tir de ces mêmes Po­la­roids, an­nonce l’es­thé­tique photo propre à Ins­ta­gram. Et faire re­mar­quer que les fa­meux filtres de l’ap­pli­ca­tion re­prennent al­lé­gre­ment les prin­cipes mêmes du tra­vail de l’ar­tiste per­ru­qué. En fait, il se­rait plus juste d’af­fir­mer qu’an­dy Wa­rhol a in­ven­té une ma­nière de do­cu­men­ter et de nar­rer sa vie à tra­vers ses Po­la­roids, ses pein­tures, ses films, son ma­ga­zine In­ter­view et, à la fin de sa vie, son émis­sion « Wa­rhol TV ». Et que les nou­velles tech­no­lo­gies ont par la suite cher­ché les moyens de perme‰re à cha­cun d’en faire au­tant.

« La photo me per­met de me rap­pe­ler où j’étais

à chaque mi­nute. C’est un jour­nal vi­suel. »

La teinte sou­ligne d’un trait le pour­tour du ca­dran si­tué juste sous la glace. Re­haut in­té­rieur, pointe des ai­guilles, gra­dua­tions de la lune e… L’orange booste les em­pla­ce­ments stra­té­giques. 1 He­ri­tage Chro­no Blue, Tu­dor, 42 mm, étan­chéi­té 150 m, 4 425

De Reuel Gol­den, pré­face de Richard Wood­ward, 74,99 € (Ta­schen)

Né en 1928, Wa­rhol dé­bute dans la pub avant de re­dé­fi­nir à par­tir des an­nées 1960 la fi­gure de l’ar­tiste contemporain en in­dus­tria­li­sant son tra­vail. Le Mu­sée d’art Mo­derne de la ville de Paris lui consa­cre­ra dès le 2 oc­tobre pro­chain une ré­tros­pec­tive

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.