OÙ VONT SE NI­CHER LES FAN­TASMES ?

« Teen », « Milf », « ma­ture »... Dans les mo­teurs de re­cherche, qui seg­mentent en mots-clés l’offre de la por­no­gra­phie en ligne, bi­zar­re­ment, la « tren­te­naire de base » n’ap­pa­raît pas. Notre sex­perte vous ex­plique pour­quoi. Illustration : No­ma Bar

GQ (France) - - Plaisirs -

Sans vou­loir vous trai­ter de glou­tons, les hommes sont ré­pu­tés ai­mer toutes les femmes. Bien sûr, ce pan­sexua­lisme re­lève du mythe. C’est en­core plus vrai de­puis l’ar­ri­vée sur In­ter­net de la « niche » et des mots-clés ap­pli­qués au dé­sir. La porns­tar des an­nées 1980 re­pré­sen­tait toutes les femmes : au­jourd’hui, elle est rem­pla­cée par une quan­ti­té in­dus­trielle de har­deuses, dont au­cune n’a—eint de sta­tut ico­nique, et qui in­carnent un seul fan­tasme. Les gros seins. La spé­cia­liste de la fel­la­tion. L’asia­tique. Il faut choi­sir son camp. En 2015, sur la liste des mots-clés les plus cou­rants des sites por­no­gra­phiques, la « tren­te­naire de base » n’ap­pa­raît nulle part. La « tren­te­naire de base » est trop vieille pour être une teen (n°1 des re­cherches), trop in­dé­pen­dante pour faire Milf (n°2), trop jeune Les dé­si­rs interdits, clas­sés par mots-clés,

sont à un clic de sou­ris. Pour les réa­li­ser, pas­sez dans

la pièce d’à-cô­té. pour les adeptes de ma­ture (n°3). Quand on n’est ni noire, ni hard­core, ni cum­shot, ni pour­vue de gros seins, ni por­tée sur l’anal, on sort du champ des sup­ports mas­tur­ba­toires. Vexant ? Pas vrai­ment. L’in­vi­si­bi­li­té est un pri­vi­lège : le gage que per­sonne ne nous de­mande des re­la­tions sexuelles « pour voir com­ment ça fait ». Et puis, si les hommes uti­lisent la por­no­gra­phie pour leurs dé­si­rs interdits, si le X per­met de dé­si­rer ailleurs, alors le quo­ti­dien sert à dé­si­rer en chair et en os. Sous-re­pré­sen­tée sur le marché de l’ima­gi­naire, la « tren­te­naire de base » truste ce­lui du réel. Son in­vi­si­bi­li­té en ligne marque les contours d’un ter­ri­toire peut-être do­mes­tique, mais bien concret : elle est oc­cu­pée à cou­cher avec vous, là, tout de suite!

Ques­tion cruelle. Quelle est la place la plus en­viable : ap­par­te­nir aux fan­tasmes ou à la réa­li­té? La por­ni­fi­ca­tion consti­tue une ten­ta­tion bien réelle: sur l’in­fi­ni marché de la sé­duc­tion, se don­ner une marque. Se dé­fi­nir à coups de ha­sh­tags. Et, tous les six mois, pas­ser en soldes. Me—ez-moi des lune—es, je se­rai la se­cré­taire lu­brique. Don­nez-moi une jupe à car­reaux, je peux sur­jouer la teen. Si vos amantes-du-réel ré­sistent à la ten­ta­tion de la niche, ce n’est pas pour vous contra­rier : seule­ment pour mieux vous dé­si­rer. Dif­fi­cile d’être un su­jet sexuel quand on est oc­cu­pée à jouer un rôle. En plus, si elle se por­ni­fiait, elle vous ren­drait la pa­reille, et quel homme vou­drait sin­cè­re­ment se cou­ler dans les codes du por­no – jouis­sance sur com­mande, corps sans vi­sage ? Adme—ons-le : si tout le monde de­vait se confor­mer à l’uto­pie por­no­gra­phique, vous se­riez les grands per­dants. Au­cune femme ne tape « pé­nis de taille nor­male » lors de ses ex­plo­ra­tions mas­tur­ba­toires ! À trop vou­loir de­ve­nir des fan­tasmes, nous fi­ni­rions par re­pro­duire la mas­ca­rade pixe­li­sée : des fem­mes­fon­taines pous­sant des pe­tits cris alors que vous leur ca­res­sez le nom­bril – des femmes pas cré­dibles, des hommes in­exis­tants. Alors, OK : al­lez cher­cher vos pe­tites per­ver­sions en ligne ! La « tren­te­naire de base » vous laisse l’in­fi­ni des mots-clés. Mais à choi­sir entre le fan­tasme et le réel, elle pré­fère le réel. Elle pré­fère cou­cher avec vous. Si j’étais vous, je pren­drais ça pour un com­pli­ment. Mais a—en­tion : elle pren­dra 80 % du ma­te­las.

GQMAGAZINE.FR/SEXACTU Entre in­car­ner un dé­sir vir­tuel et jouir de la réa­li­té, la « tren­te­naire de base » a choi­si son camp : votre lit.

MAÏA MAZAURETTE La sex­perte de GQ passe son temps à voya­ger. Un bon moyen d’ob­ser­ver les ha­bi­tudes sexuelles de ses contem­po­rains qu’elle ana­lyse sur son blog.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.