TRUE DE­TEC­TIVE !

ADRIA AR­JO­NA

GQ (France) - - Buzz -

en ques­tion im­pli­quaient no­tam­ment de se frot­ter contre Tay­lor Kitsch en très pe­tite te­nue dans l’es­poir de le dé­con­ge­ler.

Sexy mais pas po­tiches Pour­tant, dans cet uni­vers hy­per-mas­cu­lin peu­plé de femmes tro­phées, Adria Ar­jo­na et Le­ven Ram­bin ont su ti­rer leur épingle du jeu en étant (très) sexy, mais pas po­tiches. Un bon point pour leurs car­rières res­pec­tives. Na­tive de Por­to Ri­co, Adria n’avait guère été vue que dans Per­son of In­ter­est et la Texane Le­ven col­lec­tion­nait les se­conds rôles (Glim­mer dans Hun­ger Games) de­puis ses dé­buts dans le soap ope­ra et des sé­ries mains­tream (Grey’s Ana­to­my). En toute lo­gique, les deux ac­trices, plu­tôt mé­con­nues jusque-là, de­vraient as­sez vite pro­fi­ter de l’ef­fet True De­tec­tive (on re­ver­ra d’ailleurs Adria dans Nar­cos, une série Net­flix très at­ten­due sur le par­rain co­lom­bien de la co­caïne, Pa­blo Es­co­bar). Comme Alexan­dra Dad­da­rio, la maî­tresse aux courbes bou­le­ver­santes de Woo­dy Har­rel­son dans la pre­mière sai­son, Adria et Le­ven ont su re­tour­ner le cli­ché de la bombe à leur avan­tage. Et quand on leur de­mande avec quel ac­teur de la sai­son 1 elles ai­me­raient cou­cher, ces filles, ma­lignes, ré­pondent d’ailleurs d’une seule voix : « Alexan­dra ! » De quoi ali­men­ter nos fan­tasmes jus­qu’à la sai­son 3.

« J’AI L’HA­BI­TUDE DE TOUT RE­FU­SER, TOUT LE TEMPS.

JE DI­SAIS À MES AGENTS QUE JE NE FE­RAIS JA­MAIS CI OU JA­MAIS ÇA, SAUF DANS

»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.