LE + BON ÉLÈVE Kad Me­rad JE VAIS BIEN, NE T’EN FAIS PAS (2006) LE SUR­PRE­NANT LE + CONSTANT Be­noît Poel­voorde CO­CO AVANT CHA­NEL (2008)

UN DÉ­BUT PRO­MET­TEUR (2015)

GQ (France) - - Lettres -

Ti­ré du ro­man d’oli­vier Adam, le film ra­conte l’his­toire d’un homme qui cherche à ca­cher à sa fille la mort de son frère ju­meau. Kad Me­rad se ré­vèle par­fait dans le rôle d’un cadre moyen, terne, oc­cu­pé à un projet qui le dé­passe. À tel point qu’il dé­croche le Cé­sar du meilleur ac­teur dans un se­cond rôle. De­puis, il al­terne in­dif­fé­rem­ment drames et co­mé­dies. Bri­sé par l’al­cool et un cha­grin d’amour, un écri­vain à suc­cès se ré­fu­gie chez son père, et squatte le cam­ping-car dans le jar­din avant de prendre la route. Ins­pi­ré du ro­man de Ni­co­las Rey, le film per­met à Ma­nu Payet de faire preuve d’une fi­nesse de jeu qu’on ne lui soup­çon­nait pas. Il adopte la dé­cré­pi­tude non­cha­lante de Rey sans le sin­ger. Seule li­mite à sa per­for­mance: peu de gens savent qui est Ni­co­las Rey... La réa­li­sa­trice Anne Fon­taine offre coup sur coup au Belge bor­der­line le rôle d’un se­rial killer dans Entre ses mains (2005) et ce­lui d’un aris­to­crate dans Co­co avant Cha­nel (2008). L’ac­teur y ex­celle et mul­ti­plie, de­puis, les rôles dra­ma­tiques ( L’autre Du­mas, Une his­toire d’amour, Trois Coeurs, La Ran­çon de la gloire…) sans né­gli­ger le re­gistre qui a ren­du cé­lèbre ce bou­li­mique.

+ Ma­nu Payet

UN DÉ­BUT PRO­MET­TEUR, d’em­ma Lu­chi­ni avec Ma­nu Payet et Fa­brice Lu­chi­ni, en salles le 30 sep­tembre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.