THE LI­BER­TINES LES SE­CRETS D’UN COME-BACK UNE AL­CHI­MIE IN­TACTE 2015

Après des an­nées d’er­rances so­lo, Pete Do­her­ty et Carl Ba­rât ré­ac­tivent (enfin) les Li­ber­tines avec un nouvel al­bum qui les montre au meilleur de leur forme. GQ vous donne les clés d’une re­nais­sance réus­sie.

GQ (France) - - Lettres - Par So­phie Ro­se­mont

« On s’est re­trou­vés pour de bon », nous ju­raient les deux com­pères cet été. Ou­blié, le cam­brio­lage de l’ap­par­te­ment de Ba­rât par Do­her­ty (2003) et les re­trou­vailles avor­tées (2010). Aux Bri­tan­niques qui n’at­ten­daient que ça, ils offrent une ver­sion up­da­tée des Stones. Pete et Carl af­firment en choeur être « de­ve­nus des hommes, plus ma­tures et apai­sés », mais dans le clip de « Gunga Din » ils se bous­culent, ivres, dans les rues de Bang­kok où ils ont en­re­gis­tré en trois se­maines leur nouvel al­bum, An­thems for Doo­med Youth (« Hymnes pour une jeu­nesse per­due ») qui pré­fi­gure, d’après eux, un autre disque, plus tra­vaillé, à suivre très bien­tôt.

AN­THEMS FOR DOO­MED YOUTH (Mer­cu­ry/uni­ver­sal)

Carl Ba­rât et Pete Do­her­ty (au centre), n’ont rien per­du de leur morgue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.