LE PLAN MAR­SHALL

Après les am­plis, les casques, les en­ceintes blue­tooth, la bière ar­ti­sa­nale et les mi­ni­fri­gos, la marque an­glaise se met aux smart­phones avec le mo­dèle Lon­don. Al­lô ?

GQ (France) - - Lettres -

On connais­sait l’am­pli de gui­tare qui a fait sa ré­pu­ta­tion (40 000 pièces ven­dues chaque an­née, uni­que­ment aux pro­fes­sion­nels), Mar­shall a dé­ci­dé de se di­ver­si­fier afin de tou­cher le grand pu­blic. La marque pro­pose donc de­puis 2010 des casques au­dio réa­li­sés par un pres­ta­taire sué­dois, Zound In­dus­tries. Coup de gé­nie ! Avec leur de­si­gn ins­pi­ré des baffles de concert, ces écou­teurs de­viennent ra­pi­de­ment aus­si po­pu­laires que les Beats de Dr Dre. Pour­sui­vant sur sa lan­cée avec des en­ceintes blue­tooth (mais aus­si un mi­ni­fri­go et une bière ar­ti­sa­nale fa­bri­quée en Ven­dée), Mar­shall dé­barque dé­sor­mais sur le marché des smart­phones avec un mo­dèle bap­ti­sé Lon­don. Si ce com­bi­né An­droid n’est pas ré­vo­lu­tion­naire dans ses fonc­tions de base – écran HD 4,7 pouces (comme l’ip­hone), ap­pa­reil photo 8 me­ga­pixels, pro­ces­seur quatre coeurs –, il ex­celle par sa qua­li­té so­nore grâce à son con­ver­tis­seur nu­mé­rique ana­lo­gique (DAC), ses deux sor­ties jack 3,5 mm, son équa­li­seur per­for­mant et ses deux haut-par­leurs de fa­çade. Bref, tout le sa­voir-faire mu­si­cal de Mar­shall au bout du fil. Lon­don cal­ling !

LON­DON, Mar­shall, 549 €, mar­shall­head­phones.com DÉ­BUTS ROCK’N’ROLL C’est à la de­mande de ses potes Pete Town­shend et John Ent­wistle (The Who) que Jim Mar­shall se lance, en 1962, dans la fa­bri­ca­tion d’un am­pli de gui­tare, le my­thique JTM45. Un bou­ton déd

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.