RICHARD FORD UN ÉTAT DES LIEUX DE L’AMÉ­RIQUE

Dans En toute fran­chise, le lau­réat du prix Pu­lit­zer 1996 dé­crit les États-unis comme un bien dif­fi­cile à vendre : du po­ten­tiel, mais à ra­fraî­chir…

GQ (France) - - Lettres -

Les mai­sons que nous ache­tons ra­content les af­faires que nous réus­sis­sons et les femmes qui nous quittent. Fort de ce constat, l’écri­vain amé­ri­cain Richard Ford s’at­tache à trente ans de la vied’une ban­lieue chic de New York, à tra­vers le re­gard de Frank Bas­combe, agent immobilier. En 1988, Bas­combe a aban­don­né le jour­na­lisme spor­tif pour se lan­cer dans la vente de mai­sons aux par­ti­cu­liers comme le ra­con­tait Ford dans In­dé­pen­dance (prix Pu­lit­zer 1996), se­cond tome de cette série qui en compte dé­sor­mais quatre. Au­jourd’hui, dans En toute fran­chise, qui peut par­fai­te­ment se lire seul, Bas­combe a pris sa re­traite mais conti­nue de conseiller ses an­ciens clients… Alors que l’ou­ra­gan San­dy a ra­va­gé cette côte du New Jer­sey, il croise Arnie, qui lui avait ache­té sa propre vil­la avec vue sur mer une for­tune et pos­sède main­te­nant un ter­rain inon­dé et une ruine ef­fon­drée. Char­lotte, qui a gran­di dans la mai­son plus mo­deste que Bas­combe ha­bite dé­sor­mais, lui ra­conte le ter­rible fait di­vers qui s’y est dé­rou­lé. Ann, son ex-femme, qui a cé­dé son grand ap­par­te­ment sur la plage, a em­mé­na­gé dans une ré­si­dence mé­di­ca­li­sée aus­si luxueuse que gla­çante. Il passe sa vie en re­vue et ré­flé­chit à l’évo­lu­tion de l’amé­rique avec un franc-par­ler sou­vent dé­so­pi­lant. Il constate que « rares sont les ha­bi­tants d’ici qui peuvent en­core se sen­tir “as­sis” sur leurs biens à la ma­nière de leurs pré­dé­ces­seurs, plus “au­then­tiques”. Les for­tunes se dé­font aus­si vite qu’elles se font. Seules sub­sistent les mai­sons – gran­dioses, im­muables et quittes avec la banque –, té­moins des vies qui les ont tra­ver­sées. » Franck Bas­combe est un cu­rieux mé­lange de Stéphane Pla­za et de Mar­cel Proust, de prag­ma­tisme immobilier et de nos­tal­gie des lieux de son pas­sé. Une réus­site.

EN TOUTE FRAN­CHISE,

De Richard Ford (L’oli­vier) À 71 ans, Richard Ford se plaît à re­le­ver les vices ca­chés de l’amé­rique.

Dans En toute fran­chise, Richard Ford re­trouve son per­son­nage fé­tiche, l’agent immobilier Frank Bas­combe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.