DI­RECT EN VOD LA GUERRE DES E-TOILES E comme em­bou­teillage

Avant, il y avait le di­rect-to-dvd. Main­te­nant, avec le e-ci­né­ma, cer­tains films sont uni­que­ment dis­po­nibles sur le Net. Qu’est-ce que ça change ? GQ fait le point.

GQ (France) - - Lettres -

« Bien­tôt, seuls les très gros films res­te­ront en salle, les autres se­ront dis­po­nibles en nu­mé­rique. » Après les États-unis, où les frères Wein­stein ont ou­vert la voie avec leur la­bel de e-ci­né­ma Ra­dius-twc, la pro­phé­tie de Ste­ven Spiel­berg et de George Lu­cas est en passe de se réa­li­ser en France. L’an der­nier, le dis­tri­bu­teur Wild Bunch sor­tait le film ins­pi­ré par l’af­faire DSK, Welcome to New York, di­rec­te­ment sur In­ter­net (au fi­nal, 200 000 té­lé­char­ge­ments, qui ont rap­por­té au­tant que 400000 en­trées en salles). Cette an­née, c’est TF1 Vi­déo qui lance sa branche e-ci­né­ma. L’in­té­rêt: per­mettre à cer­tains films d’échap­per à la sa­tu­ra­tion des salles. Sor­tir di­rec­te­ment en té­lé­char­ge­ment, c’est avoir cinq se­maines pour trou­ver son pu­blic. Une au­to­route.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.