Le plus maî­tri­sé le mul­ti­mé­daillé le celte

Mi­ni­mus single malt new Or­ga­nic spi­rit 2009 el­sass whis­ky GOLD single malt 2008 Taol esa 4’ Gwech single malt 2011

GQ (France) - - Plaisirs -

Pour re­trou­ver ce qui fait la sin­gu­la­ri­té du whis­ky des Hautes Glaces, il faut ar­pen­ter les monts du trièves en quête d’un drôle de châ­teau en­tou­ré

de champs d’orge, de seigle et de grand épeautre. c’est là, entre Hautes-alpes et Pro­vence, que le jus est pro­duit de a à Z. De la culture des cé­réales, en­tiè­re­ment

bio, à la mise en bou­teille : Fré­dé­ric re­vol est sans doute l’un des plus jus­qu’au-bou­tistes des craft-dis­til­la­teurs – en tout cas un spé­ci­men en eu­rope – puis­qu’il maî­trise l’in­té­gra­li­té de la chaîne

de pro­duc­tion dans sa « ferme-dis­til­le­rie al­pine » ins­tal­lée en 2006. la clé de voûte des Hautes

Glaces ? la no­tion de ter­roir, jusque-là étran­gère au whis­ky. Deux mé­dailles d’or en deux ans. De­puis 2013, le whis­ky fran­çais est en lice au concours gé­né­ral agri­cole, et le vain­queur reste le même, en 2014 et 2015 : le Gold, un single malt à 40 %, vieilli six ans en fût de bor­deaux blanc et un an en fût de sau­ternes. À l’ori­gine de ce bi­jou, la vé­né­rable mai­son

leh­mann. De­puis 1850, cette dis­til­le­rie tra­di­tion­nelle al­sa­cienne d’eaux-de-vie de fruits

(poire, fram­boise, prune, marc de ge­wurz­tra­mi­ner) se trans­met de père en fils. en 1982, yves – is­su

de la cin­quième gé­né­ra­tion – en prend les com­mandes et ob­tient pour son éta­blis­se­ment en 2012 le pres­ti­gieux la­bel en­tre­prise du pa­tri­moine vi­vant, au dé­part

ré­ser­vé aux mé­tiers d’art. les fla­cons Glann ar Mor (le taol esa, en tête) de­viennent dé­jà une

den­rée rare. cette dis­til­le­rie bre­tonne, l’une des pion­nières en France, a en ef­fet ces­sé son ac­ti­vi­té

en août… en se lan­çant dans la dis­tilla­tion en 2005, Jean Don­nay

avait vou­lu al­lier l’ex­cel­lence tech­nique de l’écosse (la mé­thode « pure et dure », dit-il, de chauffe di­recte) au meilleur de la Bre­tagne: son cli­mat, soit des tem­pé­ra­tures douces, été comme hi­ver, et un taux d’hu­mi­di­té très fa­vo­rable au vieillis­se­ment des chais. Jean Don­nay avait fait

du « cou­si­nage cel­tique » sa marque de fa­brique. Il a dé­ci­dé de s’en af­fran­chir. où compte-t-il ré­ins­tal­ler ses fûts et ses alam­bics?

Il ne le sait pas en­core…

De 60 à 75 €. do­maine des hautes Glaces (rhône-alpes) 38710 saint-jean-d’hé­rans, tél. : 09 50 29 92 77, hau­tes­glaces.com

De 73 à 115 €. dis­til­le­rie Glann ar mor (Bre­tagne) 2, al­lée des em­bruns, 22610 lar­mor-pleu­bian,

glan­nar­mor.com. en vente aus­si sur lavinia.fr

Au­tour de 40 €. dis­til­le­rie leh­mann (al­sace) che­min des Peu­pliers, 67210 Ober­nai, tél. : 03 88 50 41 29, dis­til­le­rie­leh­mann.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.