Le me­tal, nou­velle bête de mode

VADE RETRO SATANAS ! Hier ris e, l’est ti ue tal­leuse est la der­ni re lu­bie de la as ion, de anye est aux ar ues de luxe

GQ (France) - - Style -

DES TYPOS GOTHIQUES sur les T-shirts de la der­nière tour­née de Ri­han­na, des jeans de plus en plus dé­chi­rés (mer­ci Ka­nye West) et des vestes en de­nim sans manches chez H&M : pas de doute, l’ima­ge­rie me­tal s’est in­fil­trée dans la sphère fa­shion. Chez Vê­te­ments, le plus ac­cla­mé des créa­teurs poin­tus, on met les pieds dans le plat en re­lan­çant le T-shirt à manches longues de har­dos, avec po­lice de ca­rac­tère ex­trême, fa­çon Cel­tic Frost 1986 (co­pié de­puis par Jus­tin Bie­ber, c’est dire). Et le luxe s’y met aus­si. Der­nière conver­sion en date, celle de Brio­ni. La grande mai­son ita­lienne (four­nis­seur of­fi­ciel de Pou­tine et de James Bond, époque Pierce Bros­nan), sous la hou­lette d’un nou­veau di­rec­teur ar­tis­tique (l’amé­ri­cain bar­bu Jus­tin O’shea), a fait ap­pel à Me­tal­li­ca, le groupe fé­tiche de notre ado­les­cence, pour as­su­rer sa nou­velle cam­pagne de pub. Le mas­to­donte mu­ni­chois Phi­lipp Plein creuse le fi­lon têtes de mort et clous, in­ven­tant au pas­sage une sorte de ver­sion har­dos du bling. Idem chez The Kooples, en plus soft. La marque April 77 sort quant à elle des fu­tals en cuir ve­gan. Long­temps mé­pri­sée, la sous-culture me­tal est au­jourd’hui de­ve­nue la reine du mar­ché. Le prince des té­nèbres n’a ja­mais été aus­si bien por­tant, ni si bien por­té. Cette ré­demp­tion com­mence il y a dix ans, à New York. Che­veux longs grais­seux, slim noir, T-shirt rock et ta­touages, le hips­ter gra­phiste et mo­tard trans­forme les vé­gé­ta­riens bran­chés en roa­dies de Black Sab­bath. Pe­tit à pe­tit, la grande ville cède aux as­sauts de la Bête. C’est exac­te­ment à cette époque que Sunn O))), un spec­ta­cu­laire groupe de drone me­tal (très noir, très fort, très lourd, très lent), comme toute une ri­bam­belle de groupes post-me­tal à l’ima­ge­rie fas­ci­nante, conquiert des au­di­teurs dans les mi­lieux au­to­ri­sés proches de l’avant-garde in­die. À une époque de di­lu­tion ac­cé­lé­rée de l’un­der­ground dans la culture grand pu­blic, l’uni­vers so­nore, théâ­tral, et hy­per vi­suel de tous ces groupes flip­pants est une mine d’or à pri­va­ti­ser. Après avoir pillé jus­qu’à plus soif l’es­thé­tique ga­rage rock fa­çon Ra­mones ( jeans slim, cuir ri­qui­qui), la mode, qui n’a ja­mais ca­ché sa ten­dresse pour la scène go­thique (Rick Owens, Alexan­der Mc­queen…), a dé­ni­ché sa nou­velle poule aux oeufs d’or. Ce n’est donc plus le diable qui s’habille en Pra­da, mais bien Pra­da qui se fringue en Bel­zé­buth.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.