LA C’EST RE GUER TOP A « GEAR » !

Ces au­dien e : les Pro­blèm peu­ven t pas re­tour. est de ne Friends ion culte ta­teurs L’émiss pré­sen de de et les l’an­cien suc­cès baisse com­ma ndes, le sont en ou­blier i cz ... Aux à faire ma­siew Da sa­quer dra-t-il n dre se par­vien c - A l exa Le­blan r Yan

GQ (France) - - News -

pas ou­blier que les an­ciens pré­sen­ta­teurs de “Top Gear” ont beau­coup d’amis dans les mé­dias, nuance Ru­pert Meyers. Et les mé­dias dans les­quels Je­re­my Clark­son écrit se montrent très cri­tiques en­vers Evans... C’est peut-être une coïn­ci­dence, peut-être pas. » La ru­meur la plus vi­vace concerne une pré­ten­due ini­mi­tié entre Evans et Le­blanc. En mars, les cas­cades que l’ac­teur a réa­li­sées au­tour du Ce­no­taph, un mé­mo­rial lon­do­nien de la Pre­mière Guerre mon­diale, ont pro­vo­qué une telle po­lé­mique que la BBC a dé­pro­gram­mé la sé­quence... Ch­ris Evans, lui, s’est dé­so­li­da­ri­sé de son par­te­naire en qua­li­fiant la sé­quence (à la­quelle il n’a pas par­ti­ci­pé) d’ir­res­pec­tueuse. Le tor­chon brûle-t-il ? La dif­fu­sion des pre­miers épi­sodes de la nou­velle for­mule de l’émis­sion n’a pas cal­mé la cri­tique. À la vin­dicte mé­dia­tique s’ajoute la voix des ha­ters sur les ré­seaux so­ciaux. Le site Car Th­rot­tle (lire en­ca­dré) a de­man­dé à ses lec­teurs de no­ter le pre­mier épi­sode de « Top Gear » au len­de­main de sa dif­fu­sion. Ver­dict : 25 % des vo­tants lui ont at­tri­bué la note de 1 sur 10 (la Si la sé­rie Friends (1994-2004) a fait de cet ex-ac­teur de pub et de clips une star in­ter­na­tio­nale, Matt Le­blanc (pro­non­cez « Le­blank ») est avant tout un au­then­tique car guy, comme il le confie à GQ lors d’une ra­pide in­ter­view : « Mon père était mé­ca­ni­cien, et très jeune je me suis pris de pas­sion pour la mé­ca­nique. Je suis mon­té sur ma pre­mière mo­to à 8 ans et j’ai eu mon per­mis de conduire le jour de mes 16 ans. » La connexion avec « Top Gear » se fait pour­tant par ha­sard, en 2012 : en pleine promo de la sé­rie Epi­sodes, tour­née à Londres, Matt est in­vi­té dans l’émis­sion, en­core ani­mée par Je­re­my Clark­son. Fi­gure im­po­sée du pro­gramme, chaque in­ter­view s’achève par « Star in a Rea­so­na­bly-pri­ced Car », une sé­quence dans la­quelle le guest doit bou­cler un tour chro­no­mé­tré du cir­cuit Top Gear à bord d’une voi­ture bon mar­ché. Contre toute at­tente, Matt Le­blanc bat le re­cord de vi­tesse. « Quand les gens m’ar­rê­taient dans la rue, je pen­sais qu’ils al­laient me dire qu’ils m’avaient ado­ré dans Friends, Joey ou Epi­sodes. Mais non ! Ils m’avaient vu dans “Top Gear” et trou­vaient ça gé­nial ! C’est là que j’ai dé­cou­vert à quel point l’émis­sion avait du suc­cès. » En 2015, la BBC ap­pelle Matt pour lui de­man­der de pré­sen­ter « Top Gear : the Races », un best-of de l’émis­sion dans le­quel il in­tro­duit les dif­fé­rentes sé­quences. Puis la chaîne lui pro­pose car­ré­ment la nou­velle ver­sion du show aux cô­tés de Ch­ris Evans : « Je me suis dit : ça a l’air amu­sant, ce n’est pas vrai­ment un tra­vail, on te tend juste les clés d’une chouette voi­ture, il faut rou­ler à fond et dire ce que l’on en pense. OK, ça a l’air fun ! » Il n’ou­blie pas pour au­tant de prendre au sé­rieux ce nou­veau job et sou­haite « in­jec­ter un jeu d’ac­teur dans les re­por­tages et les pla­teaux, tra­vailler sur les bonnes blagues, trou­ver les ré­pliques qui fonc­tionnent le mieux. Les épi­sodes co­miques de “Top Gear” sont les plus di­ver­tis­sants. Je ne veux pas par­ti­ci­per à une émis­sion qui se contente de faire des es­sais au­to­mo­biles, ce se­rait trop en­nuyeux. » Comme Ri­chard Ham­mond, l’un des trois an­ciens co-pré­sen­ta­teurs dé­mis­sion­naires de « Top Gear », Matt Le­blanc adore les Porsche (il pos­sède une 911 GT2 RS), et ap­pré­cie au­tant les mo­tos que les voi­tures – il n’hé­site d’ailleurs pas à re­le­ver cer­tains dé­fis sur deux roues… Autre chal­lenge, se ré­con­ci­lier avec son ex-col­lègue Ch­ris Evans. Les rap­ports entre les deux pré­sen­ta­teurs étaient ten­dus avant le dé­part d’evans... Ar­ri­ve­ront-ils, un jour, à re­de­ve­nir Friends ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.