Pour­quoi fal­lait-il une poche au slip kan­gou­rou?

GQ (France) - - Style Ac -

L’ex­pli­ca­tion est simple, mais il nous a fal­lu la cher­cher dans un livre. Pour la trou­ver seul, il au­rait fal­lu se té­lé­por­ter dans le temps, quand le ca­ou­tchouc – et donc les élas­tiques de slip – n’exis­tait pas dans l’in­dus­trie textile. Courts ou longs, les ca­le­çons étaient alors à bou­tons. Pour ne pas bou­le­ver­ser les ha­bi­tudes ves­ti­men­taires des hommes, les fa­bri­cants ont donc main­te­nu ce principe d’ou­ver­ture et ont, par un as­tu­cieux pro­cé­dé pu­bli­ci­taire, fi­na­le­ment trou­vé le nom de slip kan­gou­rou. Pré­ci­sons tout de même que cette ap­pel­la­tion est gal­vau­dée, car le vrai mo­dèle kan­gou­rou dis­pose d’une fente ho­ri­zon­tale à hau­teur du pu­bis, et non en biais dans le pli de l’aine ou presque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.