« Lost Ego » , re­quiem pour le « Je »

GQ (France) - - La Une -

Phi­lo­sophe sen­sible au­teur du pas­sion­nant Re­duc­tioad Hit­le­rum , Fran­çois de Smet re­vient avec un ou­vrage que l’on peut voir comme une sorte de re­quiem du « moi ». Dans , le « je » est en­vi­sa­gé comme une fiction utile que le cer­veau pro­duit pour don­ner du sens à ses ac­tions et se pré­mu­nir de l’an­goisse sus­ci­tée par le chaos. Mais cette fiction du libre-ar­bitre, il faut en dé­cons­truire le ca­rac­tère mo­no­li­thique. Tou­cher en­fin du doigt le fait que nous ne sommes pas ces in­di­vi­dus tout-puis­sants per­met alors de s’ou­vrir à une fra­gi­li­té nou­velle, et d’ac­cé­der à un « re­la­ti­visme joyeux » pour élar­gir la pa­lette des pos­sibles. LOST EGO, PUF, 16

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.