Trip

GQ (France) - - Sommaire - Par On­dine Co­hane, Mark Ell­wood, Erin Flo­rio, Ka­tie Par­la _ Adap­ta­tion Étienne Me­nu

Ci­ty guide. Rome, ville secrète. Test. Quel voya­geur êtes-vous ? Out­door. Le cam­ping de l’aven­tu­rier cool. Food. Un bur­ger veg­gie qui fait sa­li­ver. Fine bouche. L’avo­cat du diable.

Pour un week-end à Rome (tous les deux sans per­sonne), sor­tez des sen­tiers bat­tus et pre­nez-vous pour Mar­cel­lo Mas­troian­ni en sui­vant l’iti­né­raire bis pro­po­sé par GQ futé.

ROME, VILLE- MU­SÉE par ex­cel­lence, a le don de bou­le­ver­ser les vi­si­teurs les plus bla­sés comme les plus no­vices, ma­gné­ti­sés par la splen­deur du Pan­théon sur­gis­sant au tour­nant de la Piaz­za del­la Ro­ton­da. Mais ses at­trac­tions mo­nu­men­tales res­tent la toile de fond de la dolce vi­ta, la vraie rai­son du voyage : dé­jeu­ner sur une piaz­za en re­pre­nant un pi­chet de vi­no del­la ca­sa, ar­pen­ter ces ruelles pa­vées que l’on ap­pelle

vi­co­li avant de fi­nir dans une ge­la­te­ria... Qui­conque tient vrai­ment à goû­ter d’au­then­tiques ca­cio e pepe, ces fet­tu­cine au pe­co­ri­no et poivre, sait qu’il lui fau­dra sa­cri­fier la vi­site du Va­ti­can pour al­ler se frot­ter aux lo­caux dans les trat­to­rias du Tes­tac­cio ou du quartier juif. Et si l’on veut aus­si se nour­rir de culture, on tâ­che­ra de dé­cou­vrir les en­droits moins fré­quen­tés et plus ré­cents qui par­sèment les en­vi­rons de la Piaz­za del Po­po­lo – mais on se dé­brouille­ra pour sa­voir où trou­ver une bonne piz­za en­suite. Ce qui suit de­vrait donc vous per­mettre de zap­per la for­mule tou­ris­tique stan­dard et de réel­le­ment vivre comme un Ro­main, grâce à quelques tuyaux des ha­bi­tants.

1 Dans le centre, ne faites pas votre tou­riste

Se ré­veiller à l’aube : c’est la seule op­tion pos­sible si l’on veut pou­voir se pro­me­ner tran­quille­ment dans le coeur de la ca­pi­tale ita­lienne : après 9 heures, la Piaz­za di Spa­gna, la Fon­taine de Tre­vi ou la Piaz­za Na­vo­na se­ront en­va­hies par les tou­ristes. Il faut donc alors s’ex­traire du centre et al­ler vers les coins moins cou­rus alen­tour. Il y a par exemple la Piaz­za del Fi­co, der­rière Na­vo­na, près du bien-ai­mé quoique dé­funt Bar del­la Pace. Un conden­sé de la rue ro­maine : des vieux mes­sieurs qui jouent aux échecs, des Ves­pa qui ron­ronnent et des ba­dauds en ter­rasse qui boivent ca­fé ou vin. Si vous pré­fé­rez dé­jeu­ner dans le quartier juif, faites un tour vers la via del­la Re­gi­na pour ad­mi­rer la cu­rieuse Fon­taine des Tor­tues sur la Piaz­za Mat­tei, lon­gée de pa­lais du XVIIE siècle.

2 La jour­née idéale de Del­fi­na De­let­trez Fen­di

La fille de Sil­via Fen­di, concep­trice de bi­joux, ré-

side à, Rome et a ses pe­tites ha­bi­tudes : « Je com­men­ce­rais avec… un ca­fé ser­ré au Caf­fè Gre­co, via Con­dot­ti : mon lieu fa­vo­ri de tout Rome, qui a été fon­dé au XVIIIE siècle. Goethe et Go­gol ve­naient y dis­cu­ter. Je pour­sui­vrais par… le quartier Cop­pe­dè, juste au nord du centre : un tré­sor ca­ché, que les lo­caux eux- mêmes ne connaissent pas si bien que ce­la. C’est l’oeuvre de l’architecte Gi­no Cop­pe­dè qui l’a conçu dans les an­nées 1920 en mê­lant les styles mé­dié­val, ma­nié­riste et Arts Dé­co. Je dé­jeune tou­jours au… Set­ti­mio al Pel­le­gri­no, dans le Cen­tro Sto­ri­co, un res­tau­rant qui donne l’im­pres­sion de dî­ner chez ses grands-pa­rents. J’adore leur ca­cio e pepe. Tard le soir… c’est le meilleur mo­ment pour se po­ser à la fon­taine de Tre­vi, quand l’eau et la pierre brillent au clair de lune. Comme il n’y a gé­né­ra­le­ment per­sonne à cette heu­re­là, il règne une at­mo­sphère ma­gique. »

3 Où les Ro­mains s’échappent-ils ?

Le village de Mon­ti a beau bor­der l’ag­glo­mé­ra­tion ro­maine, il reste une en­clave pour connais­seurs. Si l’on y passe en ma­ti­née, on y sa­vou­re­ra une tranche de ciam­bel­lone (un gâ­teau au ci­tron et à l’huile d’olive) à la bou­lan­ge­rie Pa­ni­fi­cio Mon­ti. On re­join­dra en­suite la fon­taine Re­nais­sance de la Piaz­za del­la Ma­don­na dei Mon­ti, avec le Co­li­sée en ar­rière-plan. Puis on écu­me­ra dans les bou­tiques de la via del Bo­schet­to, avant de dé­jeu­ner à L’asi­no d’oro, qui sert de suc­cu­lents fet­tu­cine ar­ti­chauts- len­tilles. Pour la pro­me­nade di­ges­tive, on des­cen­dra la via Ur­ba­na, notre rue pré­fé­rée du coin, avec ses ca­fés à ton­nelles et ses échoppes comme Moll Flan­ders, dé­pôt-vente de luxe. En fin d’après-mi­di, on si­ro­te­ra un Ne­gro­ni au bar fin de siècle de la ga­le­rie Sa­cri­pante, avant de ter­mi­ner sa jour­née par un dî­ner Ai Tre Scal­li­ni, un éta­blis­se­ment où l’ape­ri­ti­vo se dis­tingue par ses piz­zette far­cies et ses vins tos­cans.

4 Ba­la­dez-vous au­tour du Pan­théon

Eli­za­beth Min­chil­li, cri­tique gas­tro­no­mique ita­lo­phile, parle des en­vi­rons du Pan­théon : « Ne faites pas comme la plu­part des vi­si­teurs qui foncent sur le Pan­théon sans prendre le temps de s’aven­tu­rer au­tour, par exemple à San­ta Ma­ria So­pra Mi­ner­va, l’une des églises les plus sous-es­ti­mées de la ville, ou en­core à San Lui­gi dei Fran­ce­si, où se trouvent trois toiles du Ca­ra­vage. Je conseille aus­si les glaces chez Fioc­co di Neve, ou chez le plus vieux cho­co­la­tier de Rome, Mo­rion­do e Ga­ri­glio. Je ci­te­rai pour fi­nir ma trat­to­ria ado­rée Ar­man­do al Pan­theon, l’une des der­nières échoppes où l’on peut goû­ter d’au­then­tiques spé­cia­li­tés ro­maines comme les fet­tu­cine aux gé­siers et foies de porc. »

À Rome, la ville aux sept col­lines, pre­nez de la hau­teur pour avoir une vue d’en­semble avant de vous lais­ser em­por­ter par l’am­biance.

Fe­de­ri­co Fel­li­ni, Giulietta Ma­si­na et Mar­cel­lo Mas­troian­ni à l’aé­ro­port de Ciam­pi­no en 1963.

La vraie dolce vi­ta ( 1960), c’est d’al­ler à la Fon­taine de Tre­vi mais tard le soir ( en te­nue de soi­rée par exemple) ou tôt le ma­tin.

Boire dans l’une des 2 500 fon­taines d’eau po­table de la ville, comme Mar­cel­lo se désal­tère à celle de la Villa Bor­ghese.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.