NAR­COS, LE JEU DES SEPT ER­REURS

Les deux pre­mières sai­sons de la sé­rie ont pris quelques li­ber­tés avec les faits. Ja­vier Peña et Steve Mur­phy nous aident à dé­mê­ler le vrai de la fic­tion.

GQ (France) - - Enquête -

UN PAR­TE­NAIRE ABAT­TU

« Mon par­te­naire de Mia­mi s’ap­pe­lait bien Kevin... Il a été tou­ché. Mais il a sur­vé­cu ! » ( S. Mur­phy)

LA COM­PLI­CI­TÉ AVEC LOSPEPES

« On pre­nait les in­fos de Don Ber­na sans lui don­ner les nôtres. On n’a su qu’il était le chef des Pepes qu’après la mort de Pa­blo... Si­non, je se­rais en pri­son ! » ( J. Peña)

L’ABAN­DON DE MUR­PHY PAR SA FEMME

« Ma femme n’a ja­mais vou­lu ren­trer ! Ou alors avec moi ! » ( S. Mur­phy)

UN­DER CO­VER ?

« Non. Tout le monde sa­vait qui j’étais. J’étais “Stick” car per­sonne n’ar­ri­vait à pro­non­cer “Steve” ! »

LES FUSILLADES

« Nous sui­vions les mis­sions de la Di­jín ( po­lice ju­di­ciaire) à rai­son de deux ou trois sor­ties par se­maine du­rant les dix- huit mois de traque. Et en réa­li­té, nous étions sou­vent prêts à ti­rer. Mais les tirs furent rares. » ( S. Mur­phy)

L’ADOP­TION FOR­CÉE

« Nous avons en ef­fet adop­té deux pe­tites filles de Me­dellìn et de Zi­pa­quirá, près de Bo­gotá. Mais de fa­çon lé­gale. Pas comme dans la sé­rie où il s’agit d’un kid­nap­ping ! »

LE PE­TIT CHAT EST MORT

« Notre chat est bien mort mais ça n’a rien à voir avec les nar­cos. Il a eu un can­cer. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.