ET SI­NON, QUELLES BOU­TEILLES OU­VRIR CET AU­TOMNE ?

GQ (France) - - Grooming - Par­fa­bri­ce­tas­sel

LE DO­MAINE D’ÉDOUARD Que boire en ces soi­rées de fin d’été où il fait en­core très chaud ? C’est en tour­nant au­tour de cette dé­li­cate ques­tion que nous sommes tom­bés sur ce bourgogne côtes d’auxerre, un vin as­sez lé­ger, sur­tout par 30 de­grés. Aé­rien mais loin d’être en­nuyeux – au contraire –, le pi­not noir s’y dé­ve­loppe de fa­çon ex­trê­me­ment concen­trée, li­bé­rant des arômes de ce­rise et de mûre. Et à 14 eu­ros, on est loin des prix fous de la Bourgogne.

LE DO­MAINE DE LECCIA Par­mi les vins corses, as­sez mal connus, il s’en dis­tingue un qui mé­rite vrai­ment de sor­tir de l’ano­ny­mat : le mus­cat du Cap Corse. Pour être clair, nous sommes vite las­sés par les vins doux, sou­vent trop doux, li­mite mous. Mais là, et spé­ci­fi­que­ment avec ceux du do­maine Leccia, c’est un som­met de lon­gueur en bouche, d’ex­plo­sion de sa­veurs confites ( miel, ci­tron). Ça glisse tout seul. Un peu cher, certes ( en­vi­ron 30 eu­ros), mais for­mi­dable.

LE DO­MAINE MARTINELLE Avouons- le d’em­blée, pour éva­cuer les soup­çons de fa­vo­ri­tisme : les vins de la val­lée du Rhône sont notre pé­ché mi­gnon. Dans le sud de la ré­gion, nous avons un coup de coeur ( par­mi tant d’autres) pour ce do­maine ni­ché dans le Vau­cluse, sur les ap­pel­la­tions ven­toux et beaumes- de- ve­nise. Éla­bo­ré par Co­rin­na Fa­ra­vel, d’ori­gine al­le­mande, ce vin à do­mi­nante de gre­nache et de sy­rah pos­sède la pro­fon­deur et l’in­ten­si­té du Rhône avec une grande fi­nesse aro­ma­tique. L’équi­libre est su­perbe, et les prix plu­tôt doux ( en­trée de gamme à 10 eu­ros).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.