LE TOUR DU MONDE DE LA STREET-FOOD

Ra­men, bur­ri­to, bro­chettes... GQ s’est ba­la­dé sur sept mar­chés-can­tines où il fait bon se lé­cher les doigts.

GQ (France) - - Gastronomie - Par Ma­rine Del­cambre

À LONDRES POP BRIXTON

Au dé­tour d’un cou­loir, la cui­sine viet­na­mienne de Viet Box cô­toie les spé­cia­li­tés mexi­caines de Ma­ria Sa­bi­na. Plus loin, l’odeur du pou­let frit d’other Side Fried cha­touille dé­li­cieu­se­ment le nez. Moins connu et beau­coup plus pe­tit que Bo­rough Mar­ket, le plus vieux mar­ché ali­men­taire de la ca­pi­tale, Pop Brixton ( 1, 2 et 3) est tout aus­si in­té­res­sant cu­li­nai­re­ment par­lant. Dans une autre vie, l’en­droit était un ter­rain désaf­fec­té. Dé­sor­mais, il est une sorte d’in­cu­ba­teur de start- up où des res­tau­ra­teurs en ré­si­dence font dé­cou­vrir leur cui­sine du monde aux tou­ristes et aux gens du coin.

LA RECOMMANDATION GQ : Les plats sa­voyards d’alpes. 49 BRIXTON STA­TION RD, BRIXTON, LONDON SW9 8PQ – POPBRIXTON. ORG

À PA­RIS GROUND CON­TROL

Des­ti­na­tion éphé­mère pen­dant un t emps, Ground Con­trol est dé­sor­mais un pro­jet pé­renne. Un lieu de vie plu­ri­dis­ci­pli­naire ins­tal­lé à l ’ in­té­rieur de la Halle Char olais, dans le 12e ar­ron­dis­se­ment de la ca­pi­tale, où des chefs re­con­nus re­vi­sitent la cui­sine du mar­ché, prou­vant une fois pour toutes la di­ver­si­té cu­li­naire de Pa­ris – de la piz­za à la si­ci­lienne de F ag­gio aux spé - cia­li­tés gas­tro­no­miques de Xi’an de Mr Zhao, en pas­sant par les tor­tillas mai­son de Chi­lam et le bur­ger à la truite de Røk by Wood­men. L’en­droit abrite aus­si un cof­fee- shop, une épi­ce­rie et cinq r es­tau­rants. Que de­man­der de plus ?

LA RECOMMANDATION GQ : Les ta­cos de Chi­lam. 81, RUE DU CHAROLAIS, PA­RIS 12 G ROUND CON­TROL PA­RIS. COM

À LYON FOOD MAR­KET

Au­to­pro­cla­mé « pre­mier mar­ché à dî­ner » du pays, Food Mar­ket ( la réunion pour le choix du nom n’a pas dû être très longue) se veut un évé­ne­ment cu­li­naire « qua­li­ta­tif, po­pu­laire et fé­dé­ra­teur » , et sur­tout grand dé­fen­seur de la street food en F rance. Alors sur la pla ce SaintLouis, dans le 7e ar­ron­dis­se­ment de Lyon, il in­vite les becs fins à bu­ti­ner d’étal en étal ( il y a vingt stands) puis à s’at­ta­bler avec d’autres clients ou à fi­ler plus loin, un sand­wich à la main. À no­ter que le mar­ché s’ex­porte à P aris un jeu­di p ar mois.

LA RECOMMANDATION GQ : Les em­pa­na­das su­crées « à la fran­çaise » de To­ké. PLACE SAINT-LOUIS, LYON 7 23, RUE BOYER,PA RIS 20 LEFOOD MARK ET. FR

À NEW YORK SMOGASBURG

Ago­ra­phobes s’abs­te­nir. Smogasburg ( 4) at­tire en moyenne chaque se­maine 20 000 à 30 000 per­sonnes à Brook­lyn – sur le front de mer de William­sburg le sa­me­di, au Pros­pect Park le di­manche. Sur­nom­mé le « Wood­stock of Ea­ting » par le New York Times en 2011 – en ré­fé­rence au fes­ti­val hip­pie –, le mar­ché en plein air abrit e une cen­taine de v en­deurs lo­caux. Ici, pour trou­ver son che­min, on se fie à l’odeur.

LA RECOMMANDATION GQ : Les chur­ros de Dul­ci­nea. EAS TRI VERS TA TE PARK –90 K EN TA VE, BROOK­LYN – SMORGASBURG. COM

À COPENHAGUE REFFEN

On le sait, Copenhague a dé­jà No­ma, le res­tau­rant dou­ble­ment étoi­lé du chef Re­né Red­ze­pi. Mais non loin de là, Copenhague avait aus­si Pa­pirøen. Cet an­cien bâ­ti­ment in­dus­triel dé­dié au sto­ckage de pa­pier a été trans­for­mé par l’équipe de Co­pen­ha­gen Street Food en un in­croyable mar­ché ali­men­taire dé­dié à la cui­sine de rue. Fer­mé il y a quelques mois après quatre ans de bons et loyaux ser­vices, il a été rem­pla­cé par Reffen ( 10 000 m2, 54 stands de nour­ri­ture, bars et ate­liers créa­tifs). Mot d’ordre : « Hack the Fu­ture. » Oui, ici on parle aus­si de dé­ve­lop­pe­ment du­rable.

LA RECOMMANDATION GQ : Les bro­chettes au pou­let de Sa­tay Co­pen­ha­gen.

REFS HALE VE J 167 A ,1432 COPENHAGUE, DA NE MARK–REFFEN.DK/ EN

À TEL AVIV SARONA MAR­KET

Point de re­père ali­men­taire unique et in­éga­lé, Sarona Mar­ket tourne à plein ré­gime. Ou­vert 7 jours/ 7, il est le plus grand mar­ché cou­vert du genre d’is­raël – 8 700 m2, qui dit mieux ? L’en­droit ré­sume à lui seul l’art cu­li­naire is­raé­lien. Pro­duits lo­caux et mon­diaux, ur­bains et ru­raux, im­por­tés, conser­vés ou frais… Ici, on trouve aus­si bien du vi­naigre bal­sa­mique ita­lien que des fruits de mer de l ’ océan At­lan­tique, des épices d’ex­trême- Orient et du cham­pagne fran­çais.

LA RECOMMANDATION GQ : Les ra­men du chef Yis­rael Aha­ro­ni. 3 KALMAN MA GENS T ., TEL AVIV SARONAMARKET . CO. IL/ EN

À STOCKHOLM K25

« Food court » ( aire de res­tau­ra­tion, pour ceux qui ne maî­tri­se­raient pas com­plè­te­ment l’an­glais) urbain et mo­derne, K25 ( 5) mêle sub­ti­le­ment haute gas­tro­no­mie et pro­duits bon mar­ché. Tou­ristes, vous trou­ve­rez ici des em­ployés de bu­reau des­cen­dus de leurs tours pour sa­vou­rer un fa­la­fel de chez Malmø à mi­di ou gri­gno­ter des dum­plings ( ces ex­quises pe­tites bou­lettes de pâte cuite) de Bei­jing8 entre deux réunions. At­ten­tion, les ani­maux sont in­ter­dits – une sombre his­toire de clients po­ten­tiel­le­ment al­ler­giques...

LA RECOMMANDATION GQ : Les crèmes gla­cées de Bei­jing8. KUNGSGATAN 25, 111 56 STOCKHOLM, SUÈDE K 25. NU

3.

2.

1.

4.

5.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.